/news/politics
Navigation
Maltraitance animale

« Très décevant » déplore François Gendron

veau
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Choquant, agressant, décevant et intolérable : voilà les termes utilisés par le ministre sortant de l’Agriculture et député péquiste François Gendron, en réaction aux images de maltraitance sur des veaux d’une ferme de Pont-Rouge diffusées ces derniers jours.

« Je trouve ça très très décevant », a-t-il commenté, en marge de la cérémonie d’assermentations des députés de son parti, mardi matin.

« Que ça soit des animaux, tout le monde réagi de la même manière : on n’aime pas la brutalité et ce n’est pas parce qu’un animal est moins intelligent que l’animal que nous sommes qu’il mérite d’être maltraité. »

Selon M. Gendron, le bien-être animal est une valeur à laquelle la société accorde de plus en plus d’importance.

« J’espère que les enquêteurs vont faire leur travail », a indiqué celui qui a dirigé le ministère de l’Agriculture sous Pauline Marois.

« C’est choquant, c’est agressant, c’est décevant: on ne peut pas tolérer ça, a-t-il résumé. On ne peut pas être d’accord. (…) La maltraitance animale n’a pas sa place dans une société évolutive. »

Commentaires