/news/transports
Navigation
Métro | Des tunnels doivent être modifiés

Des tunnels limés pour laisser passer le nouveau métro

Coup d'oeil sur cet article

Les futures voitures du métro de Montréal sont si massives que la Société de transport de Montréal (STM) a dû limer la voûte de certains tunnels pour éviter les frottements.

En raison de la grosseur, du poids et de la configuration des nouvelles voitures, la STM confirme qu’elle a dû procéder à une série de modifications de son réseau.

La voûte du métro a notamment dû être limée sur environ 200 mètres pour faciliter le passage des trains qui seront de type «boa» à intercirculation, c’est-à-dire qu’ils permettront de se déplacer dans le train.

La STM n’a pas voulu indiquer au Journal où les travaux de limage ont été effectués. Toutefois, il est connu que la majorité des nouvelles voitures iront en priorité sur la ligne orange.

«De la manière dont la voiture est faite, si la suspension était brisée ou les pneus crevés et que le wagon penchait trop d’un côté, il ne passerait pas dans certains secteurs du tunnel», décrit le président du syndicat des employés d'entretien de la Société de transport de Montréal (STM), Luc Saint-Hilaire.

Plus lourdes

Aussi, comme les wagons AZUR pèseront 13 tonnes de plus que les anciennes voitures, le tunnel du métro a dû être renforcé à certains endroits, notamment aux barres de guidage.

Selon nos sources, les nouvelles voitures consommeraient jusqu’à 30 % plus de l’électricité, une information que la STM n’a pas voulu confirmer.

Elle a toutefois indiqué que des modifications ont dû être apportées au logiciel du train, pour qu’il utilise moins d’énergie lors du départ de la rame.

La STM assure que tous ces changements étaient prévus dans le projet de départ.

«On nous a dit qu’il n’y aura pas de dépassements de coûts, que ces changements étaient compris dans le projet. Pour l’instant, on nous dit que tout est sous contrôle. Mais il reste maintenant à voir si les nouvelles voitures fonctionneront aussi bien que les anciennes», souligne M. Saint-Hilaire.

 

Les nouvelles voitures du métro
C’Est quoi ?
L’achat de 468 voitures de métro pour remplacer graduellement les voitures MR-63 qui roulent depuis l’ouverture du métro en 1966
Le coût ?
Un contrat de 1,2 G$ accordé au consortium Bombardier-Alstom pour la production des voitures et 1,2 G$ pour le réaménagement des installations, la formation des employés de la STM, l’outillage spécialisé, les pièces de rechange et les frais financiers.
Le ministère des Transports du Québec finance 75 % du projet et la STM, 25 %.
Commentaires