/news/society
Navigation
Stationnement de Montréal

Coalition Montréal émet des réserves

GEN-ENQUETE STATIONNEMENT
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la Ville de Montréal se prépare à rapatrier les activités de Stationnement de Montréal, la deuxième opposition officielle doute que la municipalité soit mieux outillée pour gérer les services de stationnement.

Selon le conseiller municipal de Coalition Montréal Marvin Rotrand, la Ville n’a toujours pas prouvé la nécessité de ce rapatriement. Il soutient que cette transition est une promesse électorale de Denis Coderre qui n’a pas de fondement économique.

«Je ne crois pas que la Ville ait présenté un argument concret pour motiver la transaction à date, a déclaré M. Rotrand. Les faits doivent être examinés très attentivement pour qu’on prenne une décision d’affaires et non pas une décision politique.»

Le conseiller suggère donc au maire d’aller «faire ses devoirs» avant de procéder à la transaction, qui devrait se faire d’ici la fin de l’année.

La voix de M. Rotrand s’ajoute ainsi à celle de Projet Montréal, qui a déjà affirmé que la décision de M. Coderre ressemblait à de «l’improvisation».

Pour sa part, la Ville de Montréal indique que c'est «logique» qu'elle reprenne contrôle de la gestion du stationnement sur l'île. Selon Aref Salem, membre du comité exécutif de Montréal et délégué aux transports, il n'y a aucune autre grande ville au Canada qui n'est pas gestionnaire de ce type de service.

«La Ville gère déjà les règlements entourant le stationnement, les coûts et j'en passe. On croit don't que c'est logique qu'on prenne en charge la gestion au complet», a dit M. Salem.



 

Commentaires