/sports/fighting
Navigation
Boxe

Jean Pascal fait la leçon à Adonis Stevenson

Coup d'oeil sur cet article

Jean Pascal n’a pas voulu déclencher une guerre verbale avec Adonis Stevenson, mais il s’est tout de même permis de lui faire la leçon.

«Il parle dans le vent et il devrait apprendre son livre de règlements, a déclaré Pascal, hier. Même si je gagnais la ceinture du WBO, ça ne me permettrait pas d’accélérer le processus pour l’affronter.

«La seule façon qu’il peut se déroger d’un combat avec son aspirant obligatoire, c’est par une unification et ça arrivera contre Hopkins à l’automne.»

Selon le pugiliste, Stevenson ne pourrait pas répéter le même manège une deuxième fois de suite sans croiser son chemin.

«On dirait qu’il veut m’éviter, a ajouté Pascal qui est pourtant fier que Stevenson soit champion du monde.

«Ce qui le dérange, c’est que je sois le boxeur le plus populaire au Québec même s’il est champion.»

Le pétage de bretelles

Pascal ne comprend pas pourquoi son adversaire potentiel pavoise avec ses ceintures.

«Pour le moment, il n’a pas encore battu de boxeurs qui sont au sommet de leur carrière, a souligné le nouveau promoteur, en citant Chad Dawson et Tavoris Cloud parmi ses exemples.

«Il faudra qu’il arrête de se péter les bretelles.»

Pas peur de Kovalev

Plusieurs boxeurs feraient tout pour éviter les coups de poing de l’actuel champion du WBO, Sergey Kovalev. Mais pas Jean Pascal.

«Je n’ai jamais reculé devant aucun défi, et ce, peu importe l’identité du boxeur.»

Le Lavallois de 31 ans a un plan établi dans sa tête et il a bien l’intention de le suivre à la lettre.

Un promoteur fier

Comme le Journal l’avait rapporté dans son édition de vendredi, Jean Pascal Promotions a fait signer un contrat à long terme à Joel Diaz jr en fin de semaine.

«Il (Diaz) était vraiment excité et il m’a promis que je ne serais pas déçu.»

Pascal a l’intention de bien encadrer ce jeune espoir américain au cours des prochaines années afin de l’amener vers les plus hauts sommets.

 

Commentaires