/news/politics
Navigation
Nominations politiques

L’ancienne pilote du DSQ retirée de la Santé

L’ancienne pilote du DSQ retirée de la Santé
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNALD

Coup d'oeil sur cet article

Autre chapitre dans la saga du Dossier santé Québec (DSQ): le gouvernement libéral a retiré du ministère de la Santé la sous-ministre Lise Verreault. Elle avait été nommée en 2011 pour redresser ce projet considéré comme le plus grand et complexe chantier informatique du Québec.

En huit ans, six personnes se sont succédé à la tête du Dossier santé Québec.

Une nouvelle personne devra donc être formée pour épauler le sous-ministre subalterne Richard Audet, responsable des technologies, à un moment critique de la mise sur pied du DSQ. M. Audet n’est arrivé au ministère que l’été dernier et bénéficiait de l’aide de Mme Verreault qui occupait son poste précédemment. 

Le DSQ fait partie du projet d’informatisation de la Santé qui était promis pour 2011. Le coût initial était de 543 M$, mais le gouvernement vise maintenant 1,6 G$ et 2021. Le ministère a plus de 1000 projets informatiques dans ses plans. En 2013, Québec a investi plus de 600 M$ en informatique dans le milieu de la santé.

Le DSQ a déjà été qualifié de cafouillage et d’échec par le Vérificateur général. Aujourd’hui, ce projet est loin d’être complètement redressé, car seulement quelques dizaines de cliniques médicales sur 2000 sont informatisées. 

«Comment voulez-vous avoir un projet stable avec autant de changements dans les gestionnaires?» s’est questionné l’une de nos sources travaillant en informatique auprès des cadres du ministère. «Ça commence à être vraiment problématique, ces histoires de nominations», ajoute-t-il, visiblement préoccupé pour le DSQ.

Ça bouge

Mme Verreault, qui empochait un salaire de 225 000 $ par année, se retrouvera à partir du 12 mai sous-ministre à l’Enseignement supérieur. Du côté de la Santé, c’est Michel Fontaine, déjà sous-ministre associé à la Santé et directeur général par intérim du CHUM, qui prendra le poste de Mme Verreault. M. Fontaine, qui a déjà fait ses preuves dans l’administration publique, est infirmier de profession.

Le jeu de chaises musicales ne s’arrête pas là. Clément D’Astous, actuellement sous-ministre au Développement durable, passe vice-président de la Régie des rentes. Gilbert Charland se retrouvera au ministère du Développement durable, étant présentement sous-ministre de l’Enseignement supérieur. Claude Pinault, vice-président à l’Office de la protection du consommateur, sera nommé sous-ministre adjoint aux Relations internationales.

Commentaires