/news/transports
Navigation
Exclusif

Pont Champlain: les maires ne s'entendent pas

Pont Champlain
Photo d'archives / Agence QMI Pont Champlain

Coup d'oeil sur cet article

Les maires de la région de Montréal sont tous contre l’imposition d’un péage sur le pont Champlain. Mais ils ont été incapables de s’entendre, cette semaine, sur un projet de lettre à envoyer au premier ministre Stephen Harper.

Vendredi, la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud devait tenir un point de presse où une vingtaine de maires, dont Denis Coderre, devaient signer une lettre à l’intention du premier ministre Harper pour le convaincre de revenir sur sa décision.

À moins de trois jours de l’événement, la Chambre de commerce a décidé de le reporter, prétextant un «conflit d’horaire» de certains maires.

Or, Le Journal a également appris qu’aucun maire ne signera finalement la lettre puisque personne ne s’entend sur son contenu.

Un consensus difficile

La Chambre de commerce de la Rive-Sud enverra donc seule sa lettre de protestation, à une date ultérieure.

«Ce n’est pas évident d’en arriver à un consensus avec 20 maires. Tout le monde a son mot à dire et veut son petit bout de la lettre. Chacun veut y ajouter son grain de sel», a expliqué au Journal la directrice générale Hélène Bergeron.

«Un maire veut changer tel mot. Un autre tel mot. Wô! On ne voulait pas dénaturer notre propos. Donc, finalement, seul le président de notre conseil d’administration, Jacques Olivier, signera la lettre.»

Mésentente

Mardi, l’attachée de presse de Denis Coderre, Andréanne Toussaint, a indiqué que le maire n’avait en effet aucune intention de signer cette lettre, même s’il se dit d’accord pour travailler en collaboration avec les maires de la Rive-Sud.

Le maire de Brossard, Paul Leduc, a révélé pour sa part qu’il n’avait pas aimé la première ébauche de la lettre. «Celle que j’ai vue ne convenait pas du tout. Il faut faire attention à son langage lorsqu’on s’adresse à un premier ministre.»

  •  Le NPD tiendra ce samedi à Brossard une journée de mobilisation où les citoyens seront conviés à signer une pétition contre l’instauration d’un péage.
Commentaires