/misc
Navigation

La guerre de l'eau est commencée! (vidéo)

Coup d'oeil sur cet article

Le journal le Monde a publié une nouvelle qui décrit fort bien l'état des lieux en Californie et qui devrait nous alerter au Québec et ailleurs: la guerre de l'eau a éclaté en Californie, après trois années de sécheresse

Le titre du Monde est accrocheur? À peine! J'aurais écrit, la dispute de l'eau est commencée...la guerre suivra assez vite. Le GIEC, les changements climatiques, l'utilisation adéquate des ressources, la raréfaction de l'eau douce, l'augmentation des rendements, la concentration de la production agricole, l'augmentation du prix des denrées alimentaires. Voilà en gros les sujets qui traversent cette nouvelle .

La Californie est le marché du frais en Amérique du Nord. C'est arrivé comment? Pour toute sorte de raison, qui sont tout d'abord de l'ordre de la piastre et de modèle économique. Aucune notion de sécurité alimentaire. La seule Vallée de San Joaquin produit 50% des fruits et légumes des États-Unis. Vous y voyez l'extrême productivité agricole? Non, comme je l'ai souvent décrit dans mes billets, les chiffres sont dopés, accotés sur l'utilisation massive d'engrais chimique. La Californie est le Lance Armstrong alimentaire de l'Amérique.

Le reste ne tient que de la logique paysanne. Vu que  l'alimentation en frais de l'Amérique du Nord repose en grande partie sur cette région depuis un demi-siècle, alors c'est l'eau de là bas que nous puisons, c'est l'humus et les ressources de là-bas que nous épuisons. C'est environ 150 millions de personnes qui habitent virtuellement la Californie, mais dont l'adresse civique se situe au Canada et aux États-Unis.

Dans l'article du Monde, les propos de Joe Del Bosque un producteur de melon qui emploie 300 personnes devraient nous faire réfléchir, «En 2013, j'ai acheté des réserves d'eau malgré le prix astronomique,...» Oui, il a acheté des réserves d'eau.

Pour ceux qui doutent encore des rapports du GIEC ou de la FAO et bien voici un cas concret des raréfactions des ressources. Ne faisons plus l'autruche, nos systèmes alimentaires, appuyés sur le pétrole (transport, pesticides, etc.) vont se transformer radicalement. L'Amérique sera la première à vivre ces changements. Sa population paysanne a été largement sacrifiée, elle a surspécialisée sa production en plus de la concentrer.

Je ne peux vous faire la nomenclature des articles que je parcours depuis maintenant 10 ans et qui d'une façon ou l'autre montrait ce qui allait se passer. Plus question maintenant de parler à l'imparfait, c'est le présent. Pour se préparer? Eh bien, commençons par relire la cigale et la fourmi de Jean de la Fontaine.

 

 

 

 

 

 

5 commentaire(s)

Ginette dit :
2 mai 2014 à 12 h 24 min

Elle est là l'avenue toute tracée pour le remboursement de la dette du Québec et plus encore. Pas besoin de régime de minceur des dépenses dans les programmes. Le Québec possède une grande richesse: l'eau et, si le gouvernement du Québec travaille pour les intérêts des Québécois, il saura prendre toutes les initiatives nécessaires pour concrétiser l'exploitation du pétrole bleu en nationalisant l'eau. BEAUCOUP D'ARGENT EN VUE. Vu de même, est-ce que c'est pour faire des cadeaux à ses affairistes et à ses ti-zamis que Couillard ne ferme pas la porte pour vendre des actifs de Hydro-Québec. L'expertise de Hydro-Québec, c'est pas une ressource à dédaigner.

Stephane Deshaies dit :
2 mai 2014 à 19 h 02 min

Surtout pas!! Ce n'est pas en vendant de l'eau que le Quebec sera gagnant!! Cette ressource n'est ni déplacable ni surtout, inépuisable! Il faut utiliser intelligemment l'eau la ou elle est mais ne surtout pas l'exploiter commercialement! Il est temps que l'eau soit nationalisée au Canada mais, pas pour la vendre mais pour la conserver et l'utiliser intelligemment! Ce n'est pas une ressource a dédaigner c'est une ressource a protéger! Faut cesser de voir des $$ dans tout et commencer a y voir de la vie, des vies, nos vies!

Patrick Boivin dit :
2 mai 2014 à 21 h 34 min

A ma connaissance ils ont perdu beaucoup d'eau en Californie en processus de fracturation hydraulique pour extraire des gaz de schistes.....je ne saispas à quel point cette eau-là était une quantité insignifiante ou non.

Martin Courtemanche dit :
2 mai 2014 à 23 h 34 min

Comme si les américains s'empêcheraient d'envahir le Canada pour s'abrevoir...?

Clément Doyer dit :
3 mai 2014 à 23 h 00 min

Comme si les Québécois étaient prêts à défendre leurs biens... après l'élection de avril! À genoux devant Ottawa et la reine, ils se lèveraient devant la Californie et les USA? Rêver en couleurs, on n'est pas assez gros... Pourtant Cuba, depuis 50 ans... Non, on est trop bien pour ça, laissez-nous nos TV, on prendra l'austérité.