/finance
Navigation
Dans vos poches

Comment faire affaire avec des déménageurs professionnels ?

Comment faire affaire avec des déménageurs professionnels ?
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Nous sommes début mai. Il est tard, très tard, pour choisir ses déménageurs.

Nous sommes début mai. Il est tard, très tard, pour choisir ses déménageurs.

D’autant plus que, le 1er juillet, environ 250000Québécois feront comme vous. Capitalisme 101: choisir le premier juillet coûte cher – et encore plus si vous attendez à la dernière minute. Et on risque de vous déménager à 23 h. N’attendez pas de connaître votre plage horaire. Réservez votre équipe dès maintenant, quitte à demander un changement de date ou d’heure plus tard. La plupart des entreprises vont accepter si elles en sont averties.

Mieux vaut se méfier des entreprises qui n’affichent qu’un numéro de téléphone dans les petites annonces, conseille l’Office de la protection des consommateurs (OPC). Si ça tourne mal, vous pourriez avoir de la difficulté à les retrouver. D’autant plus que cette industrie n’est encadrée par aucune réglementation spécifique.

Vérifications à faire

Quelques vérifications s’imposent: le déménageur a-t-il des assurances pour vos biens et en responsabilité civile pour au moins un million de dollars? Est-il inscrit auprès de la Commission des transports du Québec (voir le registre https://bit.ly/1huIZUL)? A-t-il fait l’objet d’une plainte ou d’une condamnation (registre de l’OPC https://bit.ly/1inyeTW)? A-t-il un certificat de la CSST? Sinon, si un de ses employés se blesse, vous pourriez être forcé de l’indemniser...

Des gens de votre entourage ont récemment déménagé? Demandez leur avis sur le professionnalisme de leur déménageur. Et la question de l’assurance est importante. Si votre déménageur échappe votre frigo dans l’escalier, marque le plancher de bois neuf, si son camion accroche ­l’immeuble ou la clôture de votre propriétaire actuel ou futur, qui paiera? Exigez une copie de son contrat d’assurance, car c’est ­l’assureur du déménageur qui remboursera les dommages, mais c’est vous qu’on contactera en premier! Avertissez votre propre assureur de dommages et demandez-lui conseil.

Une bonne façon de vérifier le sérieux d’une entreprise est de négocier le contrat à ses bureaux et d’en profiter pour visiter ses entrepôts, surtout si vos affaires y séjourneront pendant quelques jours. Et si votre barda passe la nuit dans son camion, sera-t-il stationné dans un espace protégé?

De quoi faut-il tenir compte ?

Donnez-vous une chance! Choisissez une entreprise qui a pignon sur rue près de chez vous. Car vous aurez à payer le temps de déplacement ou le kilométrage entre son entrepôt et votre domicile.

Pour bien évaluer le coût d’un contrat de déménagement, il faut tenir compte de:

► la distance entre l’entrepôt et les deux domiciles (départ et arrivée);

► la distance entre les deux adresses;

► le nombre d’étages au départ et à l’arrivée;

► l’utilisation des escaliers ou des ascenseurs;

► l’exiguïté des corridors et des cages d’escaliers.

Demandez un devis et invitez-le à inspecter votre barda: son prix sera plus juste. Magasinez auprès de trois entreprises.

Faites faire un contrat écrit (voir tableau) et un reçu pour les acomptes. Un bon déménageur aura une main-d’œuvre suffisante, couvrira chacun de vos meubles de couvertures, fixera des couvre-sol pour protéger vos planchers, insistera pour emballer lui-même les objets fragiles et vous donnera des conseils d’emballage et de scellage de boîtes. Et optez pour les sachets de matelas.


Le contrat du déménageur comprend :

► Les coordonnées du déménageur et les vôtres (adresse, téléphone, courriel);
► Les détails : distances parcourues, coût au kilomètre, liste des gros morceaux et du nombre approximatif de boîtes, objets fragiles, objets transportés «aux risques du propriétaire», etc.;
► Les couvertures et coûts des assurances;
► Les délais de réclamation, le coût total, les taxes, les acomptes, les numéros de taxes, le numéro de certificat de CSST.

Commentaires