/news/currentevents
Navigation
Dalila Awada

Vigile.net compte poursuivre à son tour Dalila Awada pour atteinte à la réputation

Dalila Awada
Photo d’archives Vigile.net a l'intention de poursuivre à son tour Dalila Awada pour atteinte à la réputation.

Coup d'oeil sur cet article

La Société des amis de Vigile contre-attaque sur le terrain judiciaire. Après avoir appris qu’elle était visée par une poursuite en diffamation de Dalila Awada, l’association dédiée à la cause souverainiste a annoncé, hier, qu’elle présentera à son tour une demande reconventionnelle pour atteinte à sa réputation.

«La Société des amis de Vigile entend se défendre vigoureusement contre cette action qu’elle juge sans fondement et frivole en ce qui la concerne», a écrit Gilles Paquin, le président du conseil d’administration de la Société, sur son site internet Vigile.net.

À travers cette demande, l’association «réclamera à

Mlle Awada des dommages pour atteinte à sa réputation en plus de demander au tribunal de statuer qu’il s’agit d’une poursuite-bâillon dans le seul but de réduire au silence le site Vigile.net».

Signes religieux

Dalila Awada allègue avoir été diffamée et avoir subi des dommages à la suite de différentes déclarations, textes et vidéos diffusés par Vigile.net, par la militante procharte Louise Mailloux et le blogueur Philippe Magnan.

La jeune femme de 24 ans, une étudiante qui se revendique féministe et porte le voile, a été critiquée durant les débats sur la charte pour ses positions favorables au port de signes religieux.

Elle vient de déposer une poursuite en diffamation de 120 000 $.

Commentaires