/news/society
Navigation
Événements ludiques

Color Me Rad et The Color Run: courir pour une bonne cause ?

AG2_QMIPHOTOOFTHEWEEKJUNE13__10
Photo JOEL LEMAY / AGENCE QMI Des participants à l'édition 2013 de Color Me Rad, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers de Québécois participeront dans les prochaines semaines aux courses de Color Me Rad et de The Color Run, deux entreprises américaines qui organisent depuis 2012 ces événements ludiques de 5 km où les participants se font asperger de fécule de maïs colorée.

Malgré ce que certains pourraient penser, les deux compagnies organisent d'abord ces courses dans le but de faire de l'argent. Elles remettent néanmoins une partie de leurs profits à des œuvres caritatives locales, mais elles refusent d'indiquer dans quelle proportion.

«C'est surtout la façon dont ils publicisent leur course qui induit en erreur», souligne Marie-Ève Boyer, une adepte de courses à pied qui a participé à la course de Color Me Rad l'an passé, à Montréal. Déçue de constater que l'objectif principal de ces compagnies n'est pas de redonner à une œuvre de charité, elle croit que certains participants pourraient être bernés. Les deux entreprises respectives s'affichent pourtant comme «organismes à but lucratif» sur leur site.

«Après avoir payé les frais d'inscription (entre 35 $ et 50 $), tu peux faire un don supplémentaire [à l'œuvre de bienfaisance], ça te fait croire que le côté caritatif est placé au premier plan», précise Marie-Ève Boyer.

La chargée des relations publiques de The Color Run, Jessica Nixon, soutient que le but premier de la compagnie est de mettre sur pied des événements de qualité. «Nous espérons que les gens le comprennent bien», ajoute-t-elle.

Formulations ambiguës

Le relationniste francophone de Color Me Rad, Antoine Querry, assure que, même si l'entreprise s'associe à des organismes caritatifs, elle évite les formulations ambiguës telles que «Courez pour une cause!». L'Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique, qui accueille Color Me Rad pour une troisième année consécutive à Montréal, a pourtant employé ces mots exacts au début du mois d'avril pour annoncer la tenue de la course sur son site web: «La Course Color Me Rad 5K : Courez pour la bonne cause». En 2013, on pouvait aussi y lire que la course était «au profit de la Société de leucémie et lymphome du Canada».

«Cette façon de décrire l'événement est effectivement erronée et je vais communiquer avec le stade dès maintenant afin de corriger le tir, a répondu par courriel Antoine Querry après avoir été informé de cette publication. Ce n'est pas du tout l'image que nous tentons d'envoyer à nos participants et au public.» Du côté du Parc olympique, on a simplement attribué l'erreur à de «vieux réflexes de l'an passé» et des problèmes de communication. L'annonce a été changée quelques minutes après notre appel.

Quel pourcentage?

Color Me Rad a remis 30 000 $ à son partenaire Team in Training de la Société de leucémie et lymphome du Canada en 2013. The Color Run a pour sa part donné le même montant à la Fondation des Canadiens pour l'enfance. Les deux entreprises qui ont respectivement attiré quelque 15 000 participants l'an dernier à Montréal choisissent toutefois de ne pas dévoiler leurs profits totaux, refusant du même coup de divulguer le pourcentage remis aux organismes de charité locaux.

«Ce n'est pas une affaire de pourcentage de profits. Parce que ça ne marche pas comme ça, il y a certaines courses avec lesquelles on ne fait pas d'argent», insiste Antoine Querry, visiblement agacé par la mauvaise presse dont ils ont fait l'objet dans certains médias américains.

Malgré les critiques, tous leurs partenaires et ex-partenaires caritatifs joints se sont dits satisfaits de leur collaboration. «C'était un bon partenariat, note Claude Beaulieu, directeur du Conseil de développement du sport de Gatineau, où Color Me Rad ne reviendra pas cette année faute de rentabilité. On cherche à s'associer à un partenaire similaire», mentionne-t-il, attristé de ne pouvoir réitérer l'expérience. Les organismes reçoivent les dons de plusieurs façons, notamment en recevant 100 $ par tête de bénévoles.

Color Me Rad débarquera au Parc olympique de Montréal le 18 mai et au Village Vacances Valcartier le 24 mai tandis que The Color Run sera de passage à Montréal seulement, au parc Jean-Drapeau, le 16 août prochain.

Commentaires