/news/society
Navigation
Franco-Américains

Deux francos s’affrontent

Des descendants de familles de Rimouski et de Québec veulent être le prochain gouverneur du Maine

Coup d'oeil sur cet article

Le Maine est en pleine campagne électorale et à voir les noms sur les affiches, on se croirait au Québec.

Le Maine est en pleine campagne électorale et à voir les noms sur les affiches, on se croirait au Québec.

C’est la première fois de l’histoire que deux Franco-Américains s’affrontent pour devenir gouverneur du Maine. Il y a d’un côté, Paul LePage, le gouverneur républicain actuel et de l’autre, Mike Michaud, représentant démocrate au Congrès américain.

«Ça montre à quel point les Francos viennent de loin, dit Louis Morin, directeur du Centre d’Héritage franco-américain de Lewiston. Le stigmate longtemps associé aux Franco-Américains a disparu.»

Deux irlandais

«C’est historique, renchérit Séverin Béliveau, avocat et lobbyiste démocrate. En 1980, c’étaient deux Irlandais catholiques qui s’affrontaient. Personne n’aurait pensé que 30 ans plus tard, ce serait deux Franco-Américains».

Pour gagner, ces politiciens ont besoin des votes des Franco-Américains. Ils représentent le groupe ethnique le plus important. Autour des villes de Lewiston et Auburn dans le sud de l’État, ils forment 60 % de la population.

«Les Franco-Américains dans le Maine sont le vote décisif, le ‘‘swing vote’’, ils décident de l’élection. Pour gagner en tant que démocrate vous avez besoin des votes des Francos. Le parti démocrate a ses racines dans la communauté francophone», explique Tony Brinkley, directeur du Centre franco-américain de l’Université du Maine à Orono.


Plus-bas, nous vous proposons le portrait des deux candidats Franco-Américains qui s’affrontent pour devenir gouverneur du Maine.

 

Commentaires