/finance/opinion
Navigation

Entrepreneur, un sport d’équipe !

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques semaines déjà, les séries de la coupe Stanley captivent les fiers partisans de hockey que sont les Québécois. Quelles que soient les couleurs de notre équipe préférée, nous suivons son parcours, célébrons ses victoires, analysons ses défaites, étudions ses adversaires et, ultimement, souhaitons son succès.

Depuis quelques semaines déjà, les séries de la coupe Stanley captivent les fiers partisans de hockey que sont les Québécois. Quelles que soient les couleurs de notre équipe préférée, nous suivons son parcours, célébrons ses victoires, analysons ses défaites, étudions ses adversaires et, ultimement, souhaitons son succès.

Devant tout l’engouement suscité par notre sport national, je ne peux m’empêcher de mettre en lumière le parallèle évident entre le succès d’une équipe de hockey et celui de nos entreprises d’ici.

Des coaches

Nos entrepreneurs sont de vrais coaches. Le commentateur sportif et conférencier Dany Dubé a même rédigé un livre à ce sujet, intitulé «Gérer, c’est coacher». Car en affaires, tout est une question d’équipe. Les entrepreneurs doivent savoir s’entourer des meilleurs et miser sur les forces de chacun. Créer un esprit d’équipe et motiver les troupes. Établir des objectifs et déterminer les moyens pour les atteindre. Comprendre la concurrence. Ajuster la stratégie en cours de route. Apprendre à tirer des leçons de ses erreurs. Et savourer les succès en équipe.

Le hockey soulève les passions des Québécois depuis des décennies. Ne serait-il pas génial si nous suivions le parcours de nos entrepreneurs québécois avec autant de passion que nous suivons celui de notre équipe de hockey préférée? Ne serait-il pas génial si les soupers du samedi soir étaient animés de discussions sur les succès de nos entreprises d’ici?

Prouesses fascinantes

Les médias commencent peu à peu à donner de la visibilité à l’entrepreneuriat. Des émissions comme VoirGRAND.tv, Dans l’œil du dragon, La franchise, ou encore une chaîne spécialisée comme Argent, mettent en lumière la relève entrepreneuriale et les succès de nos entreprises d’ici. De son côté, l’École d’Entrepreneurship de Beauce, unique au Canada, se veut le véritable «camp d’entraînement» de l’élite entrepreneuriale.

Je me réjouis du succès participatif et populaire de ces émissions, chaînes et programmes, signe d’un intérêt général de plus en plus marqué pour le monde des affaires. Car les entrepreneurs, tout comme les joueurs de hockey, sont capables de prouesses étonnantes. Ils sont tout aussi fascinants à voir évoluer dans cet univers qu’est le monde des affaires.

Nous aimons suivre les performances de nos joueurs québécois évoluant au sein d’équipes plus lointaines. Je nous invite aussi à prendre le temps de suivre les succès de nos entrepreneurs d’ici. Saluons-les. Soulignons-les. Et surtout, encourageons-les.

Car, avouons-le, être entrepreneur, c’est du sport!

Un beau sport qui se joue en équipe.

 

Commentaires