/sports/hockey/canadien
Navigation
Fans du CH

Des fans du CH montent les marches de l’Oratoire à genoux

Coup d'oeil sur cet article

Des partisans du Canadien ont fait acte de foi, quelques heures avant le match, en montant les quelques 300 marches de l’Oratoire Saint-Joseph à genoux.

«Quand ils vont gagner ce soir garçon, tu seras fier de l’avoir fait, a lancé Boris Lozovan à son ami Étienne Chagnon, dans un moment de doute pendant la montée. Le CH ne se repose pas, alors nous non plus!»

C’est la deuxième fois que Boris s’adonne à ce pèlerinage.

«Je l’avais fait en 2008 quand le Canadien a battu Boston en sept. Ce soir, c’est aussi crucial, alors on est là», explique-t-il.

Les deux jeunes homme ne se sont pas contentés de monter les 280 marches à genoux, en shorts, en récitant des «Je vous salue Carey, in Price we trust».

Ils ont aussi allumé des lampions sur l’autel de Saint-Joseph, modèle des travailleurs.

Fait cocasse, lorsqu’il ont enfin attenint l’Oratoire, ils se sont rendus compte qu’ils avaient laissé leurs portefeuilles dans la voiture.

Qu’à cela ne tienne, ils sont redescendus les chercher, pour payer les lampions, et ils sont remontés, sur leurs pieds cette fois.

Purgatoire

À peine une heure plus tard, trois autres partisans ont fait la même ascension.

Julien Desrochers et Simon Roussin-King ont aussi monté toutes les marches à genoux, au son de la chanson «Rock the sweater» d’Annakin Slayd, pendant le que leur ami Phlippe Fréchette brandissait fièrement un drapeau du Tricolore à leurs côtés.

«Il faut ce qu’il faut», s’est exclamé Julien, qui l’avait aussi fait en 2008 lors de la série Canadien-Bruins.

«C’est comme un purgatoire en même temps. J’avais des choses à me faire pardonner par les dieux du hockey», a-t-il ajouté.

À l’intérieur, Julien, Simon et Philippe ont fait une prière, avant d’allumer eux aussi des lampions.

Les trois acolytes comptent bien revenir si la Sainte-Flanelle atteint la finale de la Coupe Stanley.

Les pèlerins amusés

Les pèlerins qui ont croisé le chemin de ces fervents partisans du Canadiens n’ont pas semblé offusqué par leur présence à l’Oratoire, au contraire.

«Félicitation! Je pense que je vais aller faire un chemin de croix pour eux (les joueurs du CH)», a dit un pèlerin.

Plusieurs les ont encouragés dans leur périple avec des «Go Habs Go» ou des applaudissements.

Certains les ont même pris en photo.

Est-ce que leurs prières seront exaucées? Nous le saurons bientôt.

Commentaires