/opinion/columnists
Navigation

Un parti pour femmes seulement ?

Répondre à une bêtise par une autre bêtise

Coup d'oeil sur cet article

Vous êtes contre le fait qu’on impose des quotas de femmes dans les partis politiques ? Vous pensez que ce serait discriminatoire ? Que ça desservirait les femmes au lieu de les aider ?

Vous êtes contre le fait qu’on impose des quotas de femmes dans les partis politiques ? Vous pensez que ce serait discriminatoire ? Que ça desservirait les femmes au lieu de les aider ?

Eh bien, vous n’avez rien entendu.

INTERDIT AUX HOMMES

Dans une entrevue qu’elle a accordée à Éric Duhaime sur les ondes de CHOI-FM vendredi dernier, Lise Payette a dit qu’elle serait pour la formation d’un parti exclusivement réservé aux femmes !

Vous avez bien entendu : AUCUN homme ne pourrait représenter ce parti. Il n’y aurait que des candidates, aucun candidat.

« Je suis impressionné par les succès remportés par un parti politique de femmes dans les pays scandinaves, a lancé madame Payette. Quand elles se sont décidées à se faire leur parti politique, elles sont devenues importantes… »3

Quand Éric Duhaime a lancé que cette idée n’avait aucun sens, l’ex-ministre péquiste a répondu : « Il y a déjà eu des partis politiques composés exclusivement d’hommes, cher ami ! »

Euh, oui. Dans les années 50.

C’est ça, votre grande idée, madame Payette ? Retourner à la Grande Noirceur ? Répondre à une bêtise par une autre bêtise ?

Au moins, les Gérard qui fermaient la porte aux femmes avaient l’excuse de l’ignorance. Ils n’avaient connu rien d’autre, et leurs préjugés étaient synchrones avec leur époque.

Quelle est VOTRE excuse, madame Payette, pour proposer une idée aussi rétrograde en 2014 ?

Pourquoi ne pas interdire aux blancs de s’assoir à l’avant des autobus, étant donné que c’est ce que les blancs imposaient aux noirs il y a 55 ans ?

Et pourquoi les autres partis accepteraient des femmes dans leur rang si elles avaient « leur parti à elles » ?

GHETTO POLITIQUE

« Si ça prend ça pour qu’on comprenne qu’on a des droits, ça peut être une solution, de continuer Lise Payette. Un parti politique exclusivement de femmes serait porteur des besoins exprimés par les femmes… »

À quand un parti pour les noirs, alors ? Ou pour les gais ?

Quoique… les gais ne pensent pas tous pareils. Certains rêvent d’un bungalow en banlieue, alors que d’autres préfèrent la marge. On fait comme les souverainistes et on divise ça en trois sous-partis, alors ? P-Cul pour les partouzards, Grobec Solidaire pour les homos qui portent à gauche et Option Matrimoniale pour les adeptes du mariage ?

Il me semble que l’idée derrière le féminisme était de détruire les barrières qui séparaient les sexes, pas d’en construire de nouvelles. De permettre aux femmes de foncer et de prendre leur place, pas de les nourrir à la petite cuillère et de les considérer comme des petites choses fragiles qui ont besoin de quotas pour avancer…

Les femmes voulaient (enfin) qu’on les juge sur leurs compétences, et voilà qu’on les jugerait sur leur sexe ?

Voyons !

FEMMES… ET ALORS ?

Dites-moi…

Quel est le point commun entre Margaret Thatcher, Françoise David, Golda Meir, Laure Waridel, Ayn Rand, Lise Payette, Nathalie Elgrably-Lévy, Sœur Angèle et Catherine de Russie ?

Un seul : elles ont toutes une vulve et des seins.

C’est tout ce qui les rapproche.

« Votez pour nous, nous avons un vagin », c’est pas fort, comme slogan…

 

Commentaires