/news/politics
Navigation
Salaires des médecins

Barrette fustige le gouvernement Marois

JDQ__25__05_Politique
Photo les archives, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Les médecins peuvent remercier le ciel de transiger avec un gouvernement libéral pour négocier l'étalement de leurs augmentations de salaires, soutient le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

«Le gouvernement Marois était d'un niveau d'agressivité sans précédent qui, s'il avait été mis en place, aurait perturbé le réseau de la santé de façon irréversible», a déclaré M. Barrette ce matin à son entrée au conseil des ministres. L'ex-président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec a aussi affirmé que le gouvernement Marois entendait fonctionner en mode «dictatorial». «Nous, nous sommes plus en mode collaboration», a précisé le ministre.

Avant de perdre le pouvoir, le gouvernement Marois avait demandé aux médecins d'étaler leurs augmentations salariales. Les libéraux ont repris la balle au bond et les deux fédérations de médecins (omnipraticiens et spécialistes) ont été saisies de la proposition du gouvernement Couillard.

«Ce sont des demandes considérables qui respectent intégralement les paramètres de l'entente. Les sommes convenues seront versées, l'entente signée sera respectée à l'exception du délai», a exposé M. Barrette qui a refusé de préciser la teneur de la proposition faite aux médecins.

La facture des soins dispensés par les médecins québécois a coûté 5,2 milliards en 2012 et pourrait atteindre 7 milliards en 2016. Pour la seule année 2014-2015, les 18 000 médecins ont droit à une hausse de salaire de 540 millions. Québec leur demande d'étaler cette augmentation dans le temps afin de réduire la pression sur les finances publiques.

«Les médecins sont dans le même bateau que les Québécois. On a des difficultés budgétaires qui demandent la collaboration de tout le monde. J'ai dit que personne ne sera épargné et les médecins ne le seront pas. Je m'attends à leur collaboration. J'attends leur réponse d'ici le début de la semaine prochaine», a dit M. Barrette qui avait négocié les augmentations de salaires pour les médecins spécialistes alors qu'il présidait leur association.

Ces augmentations consenties en 2007 et 2011 visaient à rejoindre la moyenne des salaires versés aux autres médecins canadiens.

Commentaires