/investigations/sptrades
Navigation
CUSM

D’autres contrats du CUSM sous la loupe de l’UPAC

l’Hôpital général de Montréal et à l’Hôpital Royal Victoria
Photos Le Journal de Montréal, Éric Yvan Lemay et courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Au moment où la commission Charbonneau s’intéresse à l’octroi du contrat de construction du nouveau CUSM, l’Unité permanente anticorruption (UPAC) enquête sur plusieurs autres contrats de rénovation et de construction donnés par l’établissement. C’est à la suite de reportages de notre Bureau d’enquête que le CUSM a mandaté un auditeur externe qui a analysé des centaines de contrats. Le constat est si accablant que le rapport a été envoyé à l’UPAC. Ce rapport n’a pas été rendu public, mais voici ce que nous avons découvert au sujet de cinq fournisseurs.
Au moment où la commission Charbonneau s’intéresse à l’octroi du contrat de construction du nouveau CUSM, l’Unité permanente anticorruption (UPAC) enquête sur plusieurs autres contrats de rénovation et de construction donnés par l’établissement. C’est à la suite de reportages de notre Bureau d’enquête que  le CUSM a mandaté un auditeur externe qui a analysé des centaines de contrats. Le constat est si accablant que le rapport a été envoyé à l’UPAC. Ce rapport n’a pas été rendu public,  mais voici ce que nous avons découvert au sujet de cinq fournisseurs.

Onyx Construction,
Groupe Inhova
Plus de 2,5 m$ en contrats
Ces compagnies appartenant à Maurice O’Hana sont parmi celles qui ont obtenu le plus de contrats. Avec une compagnie à numéros, Maurice O’Hana, a octroyé en 2010 une hypothèque de 563 000 $ pour le remboursement des matériaux et la gestion des travaux qu’il a faits sur la maison de Yanai Elbaz. Or, selon les enquêteurs de Revenu Canada, on ne trouve aucune trace de remboursement de ce prêt qui a été radié en 2012. Entre 2007 et 2012, Groupe Inhova a obtenu pour 2,5 M$ en contrats au CUSM.
Méga Développement/
JS Développement
5,43 m$ en contrats
Ces deux compagnies ont obtenu des dizaines de contrats du CUSM. Selon nos informations, certaines évaluations de coûts étaient exagérées, mais elles étaient quand même approuvées. Dans le cas de JS Dév., la majorité des contrats ont été obtenus par appel d’offres, mais plusieurs extra ont été ajoutés notamment lors des travaux de réaménagement en radio-oncologie
Quelques exemples de travaux ou d’extra qui soulèvent des questions :
468 $ pour un changement de serrure
4179 $ pour une modification à cette même porte et celle d’un autre local
385 $ pour l’installation de rideaux
3753,86 $ pour peinturer deux locaux administratifs
32 674 $ pour ragréer et peinturer les murs des corridors et escaliers du pavillon H de l’Hôpital Royal Victoria
G.R.S.
1,93 m$ en contrats
La plus mystérieuse firme à avoir fait des affaires avec le CUSM. La société a son siège social dans une boîte postale du comptoir UPS de l’arrondissement Mont-Royal (photo ci-contre). Entre 2009 et 2011, elle a obtenu une série de contrats, presque uniquement des réclamations d’assurances autorisées par Dany Journo. Sa présidente, Rosa Biondo, n’a jamais été vue dans l’hôpital. L’entreprise a été enregistrée au Registre des entreprises par une avocate le 12 mars 2009 et elle a commencé à accumuler les contrats avec le CUSM dès le 6 avril suivant. Les affaires de l’entreprise avec l’hôpital ont cessé en août 2011, au moment où Yanai Elbaz a quitté l’établissement.
Vogue Développement
250 000 $ en contrats
L’entreprise a obtenu plusieurs petits contrats d’entretien en 2005 et 2006. À la même époque, Vogue a payé des factures d’entrepreneurs qui oeuvraient sur le chantier du château de 1,7 M$ que Yanai Elbaz se faisait construire dans l’arrondissement Saint-Laurent. Son président, Gaby Chaib, était un proche d’Elbaz. Il a, depuis, quitté le Québec pour l’Espagne et a refusé de nous parler. La boîte postale qui servait d’adresse pour sa compagnie était dans le même bureau que celle de G.R.S à Ville Mont-Royal.
Focus building Dev. corporation
511 963 $ en contrats
Cette compagnie a réalisé les travaux de rénovation à la maison personnelle de Dany Journo. Au cours des deux années suivantes, elle a décroché des contrats pour 500 000 $ au CUSM. La plupart des contrats ont été obtenus sans appel d’offres pour des réclamations d’assurance ou encore pour des montants de moins de 25 000 $. Le propriétaire de l’entreprise assure que Dany Journo a payé l’ensemble des travaux, même si des employés ont travaillé à la fois sur la maison et à l’hôpital.
Entre 2003 et 2011, les travaux de construction au CUSM étaient sous la responsabilité
Dany Journo
Yanai Elbaz
de Dany Journo et Yanai Elbaz. Les deux hommes ont quitté leur poste en 2011 et 2012 dans des circonstances troubles. Revenu Canada estime que Yanai Elbaz (photo du bas) n’a pas déclaré pour 2,6 millions de dollars entre 2006 et 2012. Ce dernier est également accusé au criminel pour avoir touché des pots-de-vin de SNC-Lavalin en lien avec l’octroi du contrat pour le nouvel hôpital.
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.