/finance
Navigation
Dans vos poches

Comment ne pas se faire voler son vélo ?

プリント

Coup d'oeil sur cet article

Le vol de vélo est un fléau. Voici quelques trucs pour rendre votre bécane moins attrayante pour les voleurs.

À Montréal, selon le magazine Vélo Urbain, un cycliste sur deux a été victime d’un vol de vélo dans sa vie. Et près de 20% des cyclistes montréalais ont subi deux ou trois vols, et même plus! À Québec, les chiffres ne sont guère mieux.

Le SPVM compile autour de 2 500 vols de vélos par année. Mais selon certaines sources, il s’en vole entre 20 000 et 30 000 chaque année! Les vélos bas de gamme (moins de 500 $) comptent pour 76% des vols même s’ils ne représentent que 60% des vélos vendus. Selon l’École de planification urbaine de McGill, les vélos chers sont moins volés... même s’ils ont le même cadenas que les modèles bas de gamme. Il faut en moyenne 25 secondes pour voler un vélo cadenassé, selon le magazine Vélo Mag. Souvent, deux secondes suffisent.

Endroits à risque

Avant tout, il faut connaître les endroits à risque, comme les édicules du métro, les campus universitaires (ETS, Concordia, McGill, UQAM, U. de Montréal et U. Laval) et les quartiers à la mode: Plateau Mont-Royal, le Village, la rue Masson, le Mile-End, le centre-ville de Montréal, Limoilou, Saint-Sauveur et Saint-Roch.

Comment se protéger? En évitant de vous garer toujours au même endroit: les voleurs font du repérage le jour et le soir, et volent aux petites heures. Choisissez aussi votre ancrage: un arbre qui vient d’être planté, ça se coupe facilement. Un poteau sans son affiche? Le voleur soulèvera le vélo! Le meilleur choix? Un support à vélo «officiel», conçu expressément pour parquer votre monture. Même ceux des parcomètres font l’affaire.

Le choix du cadenas, c’est capital. Le principal argument n’est pas sa résistance au marteau ou à la scie à fer du voleur, c’est sa capacité à durer longtemps à un assaut. Passé 60 secondes, le voleur choisit une autre proie. Misez donc sur une marque de qualité, de plus de 50 $. Dans ce domaine, plus c’est cher, plus ça marche, comme le confirme un test effectué par le magazine Vélo Mag en 2011. Les marques Kryptonite et Abus se distinguent.

Deux cadenas

Certains verrouillent deux cadenas à leur vélo : un en U et un autre à câble. C’est plus rapide qu’on ne le croit et ça permet de protéger des composants, comme le siège ou les roues, s’ils sont fixés par des attaches rapides. Ici, le voleur doit utiliser deux outils. On peut aussi remplacer les écrous de roues par des attaches à clé Allen, suggère Michel, de Cycles Anjou.

Autre approche efficace : j’ai un ami qui a transformé son Giant de 6000 $ en vieille picouille avec une vulgaire canette de peinture à graffiti. Un autre a couvert le cadre de son Marinoni avec du ruban à bâton à hockey. On perd du prestige, certes...

Si on vous vole votre vélo, signalez-le à la police: en ligne, c’est facile (https://bit.ly/1sQI2vm). C’est plus efficace qu’on ne le dit s’il a été buriné. Vous pouvez aussi vous inscrire aux pages Facebook Vélo Volé Montréal (facebook.com/groups/195220170646858), qui compte plus de 2 000 membres, et scruter le Localisateur de vélos volés à Montréal (velocalisateur.com), qui filtre les vélos par marque, couleur et quartier. Les dénouements heureux se comptent par dizaines. Vélo Volé Montréal montre même une photo d’un voleur pincé par le SPVM le 18 mai dernier!

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.