/news/politics
Navigation
Normandeau convoquée | Commission Charbonneau

Les libéraux embarrassés par la comparution de l'ex-ministre Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau

sam hamad
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La comparution de l'ex-ministre Nathalie Normandeau devant la commission Charbonneau embarrasse ses anciens collègues libéraux.

«Parfait!», a lancé jeudi le ministre Sam Hamad, avant de tourner les talons, lorsqu’il a été questionné sur le subpœna reçu par Mme Normandeau. 

Son chef Philippe Couillard s'est montré prudent. «On écoutera ce qu'elle dira», s'est contenté de dire le premier ministre, avant de continuer son chemin.

Certains libéraux souhaitent que toute la lumière soit faite sur les allégations de financement illégal qui planent sur l'ex-vice-première ministre. «On va écouter attentivement, je m'attends à ce qu'on ait toute la vérité», a soutenu le député d'Orford, Pierre Reid.

«Tous ceux qui sont convoqués devant la commission vont s'expliquer, répondre aux questions... C'est une bonne chose de répondre aux questions de la commission, c'est pour ça qu'elle a été mise sur pied», a glissé le ministre Jean-Marc Fournier.

Dans l'opposition, on estime qu'il s'agira d'un témoignage important, mais on redoute les trous de mémoire. «Je souhaite de tout cœur que Mme Normandeau parle, ne souffre pas de la même maladie que Mme Julie Boulet, d'amnésie», insiste la députée caquiste Nathalie Roy.

Selon elle, Philippe Couillard aura également des explications à donner, puisque l'ex-ministre est «toujours dans le giron du Parti libéral». Mme Roy rappelle que durant la dernière campagne électorale, Mme Normandeau a formé des candidats à répondre aux journalistes.

L'ex-vice-première ministre du Québec et ancienne ministre libérale Nathalie Normandeau a reçu une assignation à comparaître à la commission Charbonneau.

On ignore pour l'instant la date de sa comparution et la nature des questions qui lui seront posées, mais l'ancienne députée de Bonaventure devra demeurer à la disposition de la commission d'ici le 4 juillet.
 

Sur le même sujet
Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.