/sports/hockey/canadien
Navigation
Canadien

Deux matchs pour Prust

« C’est sûr que son intention n’était pas de le blesser » - Michel Therrien

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Après le premier match de la finale de l’Est, il y avait une levée de boucliers des joueurs du Canadien pour critiquer Chris Kreider. Au lendemain du troisième match, nous avons assisté au même phénomène, mais dans des rôles inversés.

NEW YORK | Après le premier match de la finale de l’Est, il y avait une levée de boucliers des joueurs du Canadien pour critiquer Chris Kreider. Au lendemain du troisième match, nous avons assisté au même phénomène, mais dans des rôles inversés.

Cette fois, le coupable avait pour nom, Brandon Prust. Et la victime se nommait Derek Stepan et non, Carey Price.

Après une audience téléphonique avec le préfet de discipline de la LNH, Prust a finalement écopé d’une suspension de deux matchs. Il ne reviendra donc pas au jeu avant un éventuel sixième match entre le CH et les « Blue Shirts ».

« Prust a levé son épaule gauche en direction de la poitrine et de la mâchoire de Stepan. Il l’a frappé avec beaucoup de retard en plus de l’atteindre à la tête, causant une blessure, explique-t-on dans le vidéo de la LNH. Il s’agissait d’une interférence. »

Avant cet incident avec Stepan, Prust avait subi les foudres de la LNH une seule fois en sept saisons dans la LNH. Le 20 mai 2012, il avait été suspendu un match pour avoir assené un coup de coude derrière la tête du défenseur Anton Volchenkov, des Devils. À cette époque, il portait le chandail des Rangers.

Solidaire envers Prust

Comme l’avaient fait les joueurs des Rangers pour Kreider, les David Desharnais, Tomas Plekanec, Lars Eller et Michel Therrien ont tour à tour pris la défense de Prust.

« Prusty termine toujours ses mises en échec, a lancé Plekanec dans un chic hôtel de Manhattan au lendemain de la victoire de 3 à 2 du CH en prolongation contre les Rangers lors du troisième match. Je ne crois vraiment pas qu’il voulait le blesser. Je ne connais aucun joueur de hockey qui a comme objectif de blesser un rival. »

« Brandon Prust ne voulait pas le blesser intentionnellement, a renchéri Therrien. Il cherchait à terminer sa mise en échec. Des fois, ça arrive très vite, en une fraction de seconde. Mais, c’est sûr que son intention n’était pas de le blesser. »

« S’il y a une équipe qui est consciente de cette réalité, c’est bien nous. Nous avons perdu notre joueur le plus important en Price avec l’incident Kreider. »

Deux visions

Dans le camp des Rangers, il n’y avait aucun doute. Prust a frappé Stepan sur le tard avec l’intention de lui faire mal. Sans surprise, le CH n’a pas offert la même lecture.

« C’est la nature de l’être humain, a répliqué Therrien. Dans le cas de Carey Price, nous croyions que ce n’était pas intentionnel, mais qu’il s’agissait d’un jeu très dangereux. Tu peux te laisser tomber sur un gardien, mais c’est très rare que tu te laisser choir dans la bande de la même façon pour un dégagement. »

Aux yeux de Desharnais, il s’agissait d’une mise en échec légal.

« On se battait pour notre vie lors du troisième match, a-t-il expliqué. Ça donnait le ton au match. De mon côté, c’était une bonne mise en échec, mais on ne veut jamais voir un gars blessé. »

Mis au parfum des propos d’Alain Vigneault à l’endroit de Prust, Desharnais n’était pas surpris de sa réaction.

«C’est une guerre de mots », a-t-il dit.

Les Rangers ont brisé un certain tabou en dévoilant la nature exacte de la blessure à Stepan. Questionné à ce sujet, Eller n’a pas fait le saut.

« Non, je ne suis pas surpris. Pourquoi le cacher? Il ne jouera pas de toute façon. »

Le début des hostilités

Au deuxième tour des séries, le CH a carburé à l’émotion pour finalement éliminer les Bruins lors du septième match, à Boston.

Il y avait eu les insultes racistes sur les réseaux sociaux contre P.K. Subban, l’incident de la bouteille d’eau de Shawn Thornton contre encore une fois Subban et à la conclusion de la série les menaces de Milan Lucic contre Dale Weise et Alexei Emelin.

Après la blessure à Price et maintenant la fracture à la mâchoire à Stepan, on sent qu’il y a de moins en moins d’amour entre le CH et les Rangers.


Commentaires