/news/politics
Navigation
FerroAtlantica

Daoust défend le projet FerroAtlantica

jacques daoust plq parti libéral verdun
Photo les archives, Maxime Deland / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Québec a bien fait d'allonger le tapis rouge pour l'usine espagnole FerroAtlantica, soutient le ministre du Développement économique Jacques Daoust.

L'ex-président d'Investissement Québec dit avoir lui-même amorcé les discussions avec FerroAtlantica à l'occasion d'une mission économique en Espagne,  en octobre 2011, menée par l'ex-premier ministre libéral Jean Charest. La décision de l'installation d'une usine de silicium au Québec par FerroAtlantica a été annoncée en janvier par l'ex-première ministre Pauline Marois au sommet économique de Davos.

L'entreprise espagnole s'est vue offrir des congés d'impôt pendant 10 ans et un rabais de plus de 1 cent sur les tarifs d'électricité. L'entreprise Silicium Québec, située à Bécancour, estime que FerroAtlantica lui livrera une concurrence  déloyale en raison de l'aide que lui apporte l'État en plus de mettre en péril les 200 emplois à son usine, rapporte Le Journal dans sa livraison de lundi.

«Je suis responsable du début des discussions avec FerroAtlantica (...) FerroAtlantica a décidé de s'implanter en Amérique du Nord. Ils parlent de s'installer au Québec, c'est une bonne nouvelle. S'ils ne le font pas au Québec, ils vont aller s'installer en Ontario ou aux États-Unis, vous allez avoir la même concurrence et perdrez les 300 emplois offerts par FerroAtlantica», a plaidé M. Daoust.

Le ministre du Développement économique a précisé que 90% de la production de la future usine sera pour l'exportation.

Questionné au Salon bleu par le député caquiste de Nicolet-Bécancour Donald Martel quant au danger que pose FerroAtlantica pour Silicium Québec, Jacques Daoust s'est montré rassurant. «Il se fabrique 100 000 tonnes de silicium en Amérique du Nord, nous en fabriquons 50 000 tonnes et il y a un besoin de 300 000 tonnes (...) Ça ne met pas en péril l'entreprise Silicium Québec», a conclu le ministre.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.