/sports/hockey
Navigation
LHJMQ

Page d’histoire au pays des bleuets

SPO-REPECHAGE-LHJMQ
Photo Pier-Yves Carbonneau-Valade Samuel Girard a la ferme intention de jouer dans la LHJMQ dès la saison prochaine.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Samuel Girard, de Roberval, a eu une pensée pour sa famille quand il est monté sur le podium après avoir été appelé au troisième échelon au total par les Cataractes de Shawinigan.

SHERBROOKE | Samuel Girard, de Roberval, est entré dans les annales du sport du Saguenay-Lac-Saint-Jean quand il a été choisi au troisième rang au total par les Cataractes de Shawinigan.

Le défenseur des Élites de Jonquière est devenu le patineur originaire de la région réclamé le plus tôt au repêchage de la LHJMQ depuis le Jonquiérois Jean Imbeau, qui avait aussi été réclamé à ce rang en 1989 par les Saguenéens alors qu’il s’alignait avec les défunts Cascades.

Sacrifices

Girard a eu une pensée pour sa famille quand il est monté sur le podium puisque la journée d’hier a été le fruit de plusieurs années de sacrifices, son frère Jérémy, de deux ans son ainé, s’étant privé d’évoluer au midget AAA pour offrir la chance au jeune frangin de percer.

«Je suis très heureux, s’est-il exclamé. Je m’en attendais un peu pour Shawinigan, mais il n’y avait rien de sûr à 100 %. Ma famille et moi avons travaillé fort. Sans elle, je ne serai pas là aujourd’hui. Je veux jouer dans la LHJMQ dès l’an prochain et je garderai le même style offensif.»

«Jérémy s’est sacrifié et serait dans la LHJMQ aujourd’hui, mais on n’avait pas les moyens financièrement pour deux en même temps (dans le midget AAA), a rappelé le paternel, Tony Girard, indiquant que les Cataractes pourraient réunir ensemble les deux frères. Samuel a toujours été terre-à-terre et reconnaissant envers sa famille.»

Pour l’agent de Samuel Girard, André Ruel, il s’agit d’une autre étape de franchie dans le processus de son jeune client qui doit le mener jusqu’à la Ligue nationale.

«Le plus important sera dans deux ans, lors du repêchage de la LNH, a-t-il mentionné, comparant son protégé à Ryan Ellis des Predators de Nashville. Ce sera la même formule qu’aujourd’hui (hier), mais il se battra cette fois contre les meilleurs joueurs au monde. Ce sera un autre défi.»

Rimouski et Baie-Comeau

Parlant pour la première fois au 36e rang, l’Océanic de Rimouski a jeté son dévolu sur l’avant Hunter Moreau des Prédateurs du Lac-Saint-Louis du circuit midget espoir.

De son côté, le Drakkar de Baie-Comeau a fait du gardien Reilly Pickard sa première prise cette année. Il s’alignait au niveau midget AAA à Halifax, l’an dernier. Son frère Campbell, un attaquant, appartient aussi au Drakkar. Ils seront tous les deux réunis lors du prochain camp d’entrainement de l’équipe.

Commentaires