/news/currentevents
Navigation
Procès | Deux morts

Procès: Jugée pour conduite dangereuse causant la mort à cause de canards

Emma Czornobaj
Photo pierre-paul poulin Emma Czornobaj

Coup d'oeil sur cet article

Le procès d’une jeune femme, accusée d’avoir causé la mort de deux motocyclistes en s’arrêtant sur l’autoroute pour laisser traverser des canards, commence aujourd’hui.

Le drame est survenu il y a quatre ans. Emma Czornobaj conduisait sur l’autoroute 30, à Candiac, lorsqu’elle aurait freiné en voyant des canards sur la chaussée.

Sauf qu’un motocycliste accompagné de sa fille de 16 ans se trouvaient derrière elle. Les détails de l’affaire n’ont pas encore été dévoilés, sinon qu’André Roy, 50 ans, n’a pas pu éviter la collision avec la voiture. L’impact aura été fatal pour lui et pour sa fille Jessie.

Il a fallu attendre une année avant que Mme Czornobaj, maintenant âgée de 25 ans, soit accusée. Elle fait face à deux chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort ainsi que de négligence criminelle.

Son procès, qui devait se dérouler à Longueuil mais qui aura finalement lieu au palais de justice de Montréal, doit commencer aujourd’hui avec la présentation de la preuve de la Couronne.

Procès rapide

La Couronne a annoncé hier qu’elle comptait faire entendre huit témoins. Parmi eux, il y a un mécanicien et un coroner, a fait savoir Me Annie-Claude Chassé, une procureure de Longueuil.

Hier, les avocats ont consacré la journée à filtrer les quelque 200 jurés potentiels qui s’étaient présentés à la cour. Après six heures à auditionner les candidats, les parties en sont arrivées à un jury principalement masculin.

Il est composé de 10 hommes et deux femmes, dont deux retraités, un semi-retraité et deux ingénieurs. Un homme et une femme ont été ajoutés par mesure de précaution, mais ils devraient être libérés aujourd’hui, à moins qu’un juré ne se désiste d’ici-là.

Pas d’internet

Et durant les trois semaines que durera le procès, les jurés devront s’abstenir de se renseigner sur la cause, surtout sur internet.

«Ne faites pas de commentaires sur Facebook, Twitter, LinkedIn ou blogues, a prévenu la juge Eliane Perreault de la Cour supérieure.

Les jurés doivent décider (du verdict) en se basant uniquement sur ce qu’ils entendront dans la salle d’audience. »

Mme Czornobaj est représentée par Me Marc Labelle, un criminaliste réputé qui a l’habitude des causes devant jury.

Commentaires