/misc
Navigation

Carnet de santé et fax... à l'ère de iOS 8

Coup d'oeil sur cet article

Hier (lundi 2 juin), j'ai passé plusieurs heures d'angoisse absolue, à rechercher les carnets de vaccination de mes garçons. Ces carnets que, comme tous les parents, j'ai reçu dès leur naissance, et où l'on retrouve:

CarnetSanté-Cover Le carnet de vaccination: ne le perdez surtout pas!

- L'information sur l'heure exacte de leur naissance, leur état de santé à ce moment (le fameux score d'Apgar), de même que leur groupe sanguin.

- Leur taille et leur poids, de même que leurs principales mensurations, à leur naissance et dans les semaines qui ont suivi.

- Et puis bien sûr, tous les détails sur les vaccins reçus, avec les dates.

Tout ça, sous forme d'inscriptions gribouillées au fil du temps, à la main, et la plupart du temps illisibles (en tout cas par moi).

C'est le seul endroit au monde où toute cette information unique et primordiale se retrouve centralisée. Lors des premières années, alors qu'il y a des vaccins et des examens médicaux à tout bout-de-champ, on a toujours ces carnets à portée de la main. Mais là, mes gars sont adolescents, et je ne me souviens plus de la dernière fois où on m'avait demandé ces carnets... tout comme  je ne me rappelais pas  à quel endroit je les avais rangés.

Peu de temps auparavant, juste avant un rendez-vous avec un spécialiste, j'ai aussi eu des sueurs froides quelques instants , avant de me souvenir où j'avais rangé "la référence" du généraliste, sans laquelle la secrétaire d'un spécialiste ne veut même pas nous adresser la parole..

Je veux bien croire, qu'il me faut tâcher d'"être mieux organisée", et de "faire davantage attention" à des documents aussi importants... Mais quand il s'écoule quelque chose comme six mois entre le moment où on s'est fait donner la référence par un généraliste (après avoir fait le pied de grue de nombreuses heures dans une clinique; mais ça, c'est un autre sujet), je pense que même les mieux organisé(e)s risquent le blanc de mémoire au moment de se rappeler ou était donc rangé le précieux papier de référence (garni, encore une fois, d'inscriptions illisibles.)

Or, c'est justement hier, le 2 juin, qu'on a dévoilé quelques informations sur iOS8, la prochaine version du système d'exploitation de Apple. Voici un extrait de l'article publié dans Branchez-vous: "Par le biais d’un outil nommé HealthKit, les développeurs pourront faire transmettre leurs informations directement à Health, qui en fera la compilation. Les utilisateurs pourront ainsi retrouver le tout à un seul endroit, et décider de partager ou non l’information à leur entraîneur personnel ou leur médecin (le cas échéant) afin de faciliter le suivi."

Je ne peux pas faire autrement qu'être frappée par cette étude en contrastes. Comment croire que, dans un jour prochain, on va "partager de l'information" avec notre médecin via de telles applications, alors que leurs bureaux, leurs cliniques et les hôpitaux sont encore à l'âge du fax ? Oui, oui, le fax.

Êtes-vous déjà parvenu à recevoir (ou transmettre) de l'info par COURRIEL à quelqu'un dans le système de santé ? Pas moi.

Et, est-ce que quelqu'un a encore ça, un fax ? Pas moi.

C'est un mystère qui m'intrigue depuis déjà un bon moment: comment ça se fait que le domaine médical, qui repose justement sur des progrès à la fine pointe des connaissances et des technologies, est en même temps un des plus arriérés sur le plan de la compilation et du partage des informations ?

Ah oui !  : la première chose que j'ai faite après avoir remis la main sur ces fichus carnets, ça a été d'en "scanner" toutes les pages. L'information est désormais stockée dans mon ordi, et le sera bientôt dans un "infonuage" quelconque. Je vous recommande d'en faire autant.

Et vous, que pensez-vous de tout cela ?