/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Murdered: Soul Suspect, la critique

Coup d'oeil sur cet article

Un détective qui enquête sur un simple meurtre, ça peut sembler banal... un détective qui enquête sur son propre meurtre voilà une histoire bien plus intéressante et c’est ce que nous propose Murdered Soul Suspect, qui est paru tout récemment.

Je dois commencer cette critique avec une mise en garde toutefois. Soul Supect n’est pas un jeu grand public et il ne se distingue pas par des graphiques ou des mécaniques de jeu révolutionnaires. C’est un jeu d’enquête d’abord et avant tout où la majorité du temps est passée à explorer l’environnement à la recherche d’indices. Comme un roman, il faut se laisser emporter par l’histoire sinon le jeu peut se révéler bien ordinaire.

Donc, côté mécaniques de jeu je passe très rapidement. J’aurais aimé un peu plus de diversité dans les actions à accomplir et une mécanique d’échec aurait été appréciée, en effet, il n’y a aucune pénalité réelle à se tromper lorsque l’on répond aux questions et on peut terminer le jeu tout simplement en essayant les réponses une par une.

Sur une note plus positive, la possibilité d’explorer les environnements en tant que fantôme est une petite touche sympathique.

Par une sombre nuit à Salem

C’est du côté de l’histoire que je vais donc concentrer ma critique. L’intrigue principale se déroule autour du meurtre de Ronan, un détective de Salem qui a eu le malheur de croiser le chemin d’un tueur en série. Une histoire somme toute simple si ce n’est que Ronan reprend conscience en tant qu’esprit et il doit maintenant résoudre l’énigme du tueur s’il veut trouver le repos éternel.

À première vue, l’histoire de Murdered Soul Suspect est somme toute une histoire relativement commune pour ceux qui comme moi sont habitués aux séries sur le surnaturel ou les séries détectives. Ce n’est pas la première fois d’ailleurs que les deux thèmes sont traités ensemble.

Cependant, Soul Suspect brille dans son exécution. Il est rare, voir même très rare, qu’un jeu me fasse perdre la notion du temps mais c’est exactement ce qui m’est arrivé. J’ai joué sept heures en ligne un vendredi soir et la seule chose qui m’a arrêté c’est quand j’ai remarqué que les oiseaux commençaient à chanter. 

Le rythme est bon, le jeu ne s’étend pas inutilement et l’atmosphère de Salem, ville hantée, est préservée en tout temps. De plus, un des grands plaisirs de ce type d’histoire est de deviner l’intrigue avant que la solution ne soit présentée et dans le cas de Soul Suspect, le jeu a réussi à me garder dans le noir jusqu’à la fin.

En conclusion, Murdered Soul Supect est un jeu qui se joue tout d’abord pour son histoire que j’ai trouvé excellente. C’est le genre de jeu que l’on voit rarement et j’espère qu’une suite sera produite sous peu.