/entertainment
Navigation
Ordre du Bleuet

Les géants honorés

Coup d'oeil sur cet article

Dix grands artistes de chez-nous, dont Michel Dumont et Michel-Marc Bouchard, ont été reçus membres de l’Ordre du Bleuet lors d’un gala sobre, mais riche en émotions, tenu hier.

Dix grands artistes de chez-nous, dont Michel Dumont et Michel-Marc Bouchard, ont été reçus membres de l’Ordre du Bleuet lors d’un gala sobre, mais riche en émotions, tenu hier.

La salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière s’était faite belle, hier soir, pour accueillir dix personnalités importantes du paysage artistique régional et leurs convives qu’on pouvait dénombrer par centaines. Le Gala de l’Ordre du Bleuet vise à rendre hommage aux bâtisseurs culturels qui, par la pratique de leur art, ont contribué au rayonnement du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette année, huit membres ont été intronisés. Le comédien Gervais Arcand, l’artiste verrier Giuseppe Benedetto, le dramaturge Michel-Marc Bouchard, l’historien et pamphlétaire Russel-Aurore Bouchard, l’écrivaine Danielle Dubé, l’acteur Michel Dumont, la comédienne et metteure en scène Madeleine Gauthier et l’écrivain, journaliste et enseignant Jacques Girard. L’Ordre du Bleuet a également reçu deux membres à titre posthume: l’écrivaine et journaliste Hélène Pedneault et le professeur Stanislas d’Haese.

Grands porte-étendard

Pour le comédien originaire de Jonquière, Michel Dumont, aujourd’hui directeur artistique du Théâtre Jean-Duceppe à Montréal, devenir un membre à part entière de l’Ordre du Bleuet est quelque chose d’exceptionnel.

«C’est comme une concrétisation. C’est comme si quelqu’un disait “tout ce que tu as fait, on l’apprécie”», relate-t-il. De son côté, l’homme de théâtre originaire de Saint-Cœur de Marie, Michel-Marc Bouchard, semble très heureux à son tour.

«C’est totalement touchant. Je suis très honoré de faire partie de la région», admet-il.

Hélène Pedneault

La présidence d’honneur de la cinquième édition a été confiée à la comédienne, chanteuse et écrivaine Sylvie Tremblay.

Elle a d’ailleurs pris parole au début de la soirée hommage pour parler de son amie, la défunte Hélène Pedneault.

«Je suis de celle qui veut qu’une institution culturelle porte son nom», a-t-elle scandé.

Émotions palpables

Tout au long de la soirée, un diaporama riche en émotions évoquant la vie personnelle et professionnelle de tous les artistes honorés a été présenté.

Ensuite, tour à tour, ils sont venus chercher leur prix sur la scène, sobrement sans discours ni artifices. Seulement le sourire de toute une vie lors de la prise de photo protocolaire.

 

Commentaires