/entertainment/music
Navigation
CMC Québec

Concours de musique québécoise: des pianistes qui ont du doigté

Élisabeth Pion (au centre) a remporté le 1er prix. À l'arrière: Serge Sasseville, Brigitte Poulin, Michel Fortin, Louise Bessette, Sonia Pâquet et Denis Gougeon.
Photo Magalie Dagenais Élisabeth Pion (au centre) a remporté le 1er prix. À l'arrière: Serge Sasseville, Brigitte Poulin, Michel Fortin, Louise Bessette, Sonia Pâquet et Denis Gougeon.

Coup d'oeil sur cet article

Les jeunes pianistes Élisabeth Pion, Emmanuel Eustache et Francis Choinière ont été récompensés pour leur doigté agile et prometteur à l’occasion de la 2e édition du Concours de musique québécoise CMC Québec, présenté par Québecor.

C’est la qualité d’interprétation de la création En harmonie, de Denis Gougeon, qui a été encensée à la suite de la prestation des participants, samedi dernier, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, à Montréal.

M. Gougeon, compositeur agréé du CMC Québec, a composé En harmonie spécialement pour le Concours organisé par le Centre de musique canadienne au Québec.

Élisabeth Pion, en première position, remporte ainsi un prix de 500 $. Emmanuel Eustache et Francis Choinière suivent en deuxième et troisième places, ce qui leur vaut une bourse respective de 250 $ et de 100 $.

Six candidats pianistes devaient être départagés par le jury. Ils provenaient de quatre institutions, l’École Vincent d’Indy (Félix Auger), la polyvalente Sainte-Thérèse (Michaël Berteau-Rainville), le Cégep Saint-Laurent (Renaud Bergeron) ainsi que le Conservatoire de musique de Montréal (Élisabeth Pion) et en leçons privées avec les professeurs Claudine Lapointe (Emmanuel Eustache) et Françoise Perreault (Francis Choinière).

Dans une vidéo disponible sur YouTube, on peut voir la pianiste Louise Bessette livrer la pièce En harmonie de Denis Gougeon. Mme Bessette, qui est professeure de piano au Conservatoire de musique de Montréal, siégeait d’ailleurs sur le jury de cette année aux côtés des pianistes Brigitte Poulin et Michel Fortin.

L’an prochain, l’œuvre imposée aux pianistes sera une création de François Morel, Vision. M. Morel est lui aussi un compositeur agréé du CMC.

Le but du Concours de musique québécoise CMC Québec est «d’enrichir le répertoire destiné aux jeunes musiciens ainsi que de contribuer à la promotion et à l’éveil de la musique contemporaine québécoise de nos compositeurs», a-t-on précisé.
 

Commentaires