/finance
Navigation
Hôtel

Le Château Frontenac revivifié

Le fameux symbole de la ville de Québec s’est refait une beauté au prix de 75 M$

Coup d'oeil sur cet article

Après des investissements de 75 M$ et plus d’un an de travaux, le Fairmont Château Frontenac est méconnaissable. Plus lumineux, moins vieillot et très tendance: la magie opère.

Stylisé au goût du jour, le Château s’est drapé de bleu et de blanc. Les chambres, le hall d’entrée, les corridors, le gym et le spa, tout est passé sous le bistouri.

Au-delà de l’apparence, quelques nouveautés ont été apportées. Les trois restaurants de l’hôtel offrent désormais des concepts plus informels et accessibles. Le nombre de salles de réunion a doublé. «La réaction des clients est fabuleuse et on a plus de réservations de congrès que jamais», se réjouit le directeur général de l’établissement, Robert Mercure.

Patrimoine

Dans la réinvention de l’emblème de Québec, la conservation du patrimoine était au cœur du défi. «Les boiseries ont été restaurées et l’éclairage a été pensé pour valoriser l’histoire et la beauté du Château», assure M. Mercure.

Dans quelques corridors, des vitrines mettant en lumière l’histoire du Château présentent des artéfacts trouvés lors des fouilles archéologiques effectuées sous la terrasse Dufferin en 2008.

Plus long que prévu

Débutés en mai 2013, les travaux qui devaient se terminer en février dernier se sont éternisés jusqu’en juin. «Les rénovations ont pris un peu plus de temps que prévu parce qu’on a eu à faire face à des défis, explique le directeur général. C’est une vieille bâtisse qui date de plus de 120 ans, donc c’est sûr qu’il y a toujours des surprises quand on ouvre les murs!»

Les ouvriers en sont à terminer les dernières retouches pour finaliser le projet majeur commandé par le propriétaire, Ivanhoé Cambridge. On assure que le Château sera entièrement paré de ses plus beaux atours pour l’inauguration officielle de la nouvelle image, demain.

Commentaires