/news/currentevents
Navigation
Accident | canards

Canards sur l’autoroute 30: elle ne voyait pas le danger

procès d'Emma Czornobaj
Ben Pelosse, Le Journal de Montréal L’accusée Emma Czornobaj est accusée de conduite dangereuse et de négligence criminelle causant la mort de deux motocyclistes.

Coup d'oeil sur cet article

En larmes durant son témoignage, la conductrice qui a stoppé sa voiture sur la voie de gauche de l'autoroute 30 pour ramasser des canards, provoquant la mort d'un motard et de sa fille venus percuter son véhicule, ne se rendait pas compte que sa manoeuvre pouvait mettre des vies en péril.

En larmes durant son témoignage, la conductrice qui a stoppé sa voiture sur la voie de gauche de l'autoroute 30 pour ramasser des canards, provoquant la mort d'un motard et de sa fille venus percuter son véhicule, ne se rendait pas compte que sa manoeuvre pouvait mettre des vies en péril.

Emma Czornobaj, qui avait 21 ans au moment du tragique accident en juin 2010, a témoigné hier au Palais de Justice de Montréal. La procureure de la Couronne, Me Annie-Claude Chassé, ne s'est pas laissée attendrir par le récit de la vie paisible de l'accusée, bachelière en commerce à Concordia, seulement deux points en moins sur son permis depuis 2006.

Les yeux ronds, Me Chassé l'a écoutée raconter sa version de l'accident. Mme Czornobaj a expliqué avoir rangé sa Honda Civic sur la voie de gauche de l’autoroute 30 pour embarquer les 8 canards qu'elle y a vus. «Je voulais juste les ramener chez moi. Ils étaient si petits».

«Quand Mme Tessier (un témoin) a évité votre voiture, c'est là que vous avez réalisé que c'était dangereux?» «Non», répond l'accusée. «Cela ne fait pas partie de votre manière de penser que c'est dangereux de s'arrêter ici pour prendre des canards?», s'est exclamée la procureure, incrédule.

«J’ai vérifié mes rétroviseurs avant de me ranger», s’est justifiée l’accusée.

La conductrice affirme aussi avoir allumé ses feux de détresse.

En pleurs

Puis elle est sortie de la voiture pour attraper les canards. «Ça a duré peut-être 20 secondes. J’ai réalisé vite que je ne pourrai pas les attraper, ils se déplaçaient trop. J’ai fait demi-tour pour remonter dans la voiture. Et là j’ai vu...»

Emma Czornobaj est alors en pleurs: elle voit la Harley-Davidson d’André Roy (50 ans) et de sa fille Jessie (16 ans) se fracasser contre son véhicule à plus de 105 km/h. «J’ai vu des corps voler dans les airs», se souvient-elle avec émotion.

«J’étais sous le choc. J’étais bouleversée par ce que je voyais», a dit l’accusée. «Êtiez-vous bouleversée par ce que vous aviez fait?», relance la procureure. «Non, par ce que je voyais».

Au jour de l’accident, elle avait deux chats et deux chiens. Elle revenait de la maison de son patron en vacances, où elle s’occupait d’un rat domestique.

Quand elle a vu les canards, elle a tout de suite voulu les emmener avec elle. «À 21 ans, c'était la première fois que vous voyiez des bébés canards?» a demandé Me Chassé. «Je crois que oui», a dit l’accusée.

«Pourquoi vous ne vous êtes pas arrêtée sur la voie de droite?», a aussi demandé la Couronne. «Parce que les canards n’étaient pas là», a répliqué l’accusée.

Commentaires