/news/health
Navigation
Perte de mémoire

Les hormones de stress naturelles provoquent la perte de mémoire, selon une étude

Stressed Driver Sitting At Roadside After Traffic Accident
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – De hauts niveaux d’hormones de stress naturelles peuvent mener à des pertes de mémoire en vieillissant, indique une nouvelle étude américaine.

Des pics prolongés et des taux anormalement élevés de cortisol peuvent provoquer la perte graduelle de synapses dans le cortex préfrontal du cerveau, la région qui abrite la mémoire à court terme.

Les scientifiques ont noté que les rats de laboratoire âgés ayant de hauts niveaux de cortisol affichaient constamment les pires performances à trouver leur chemin dans les labyrinthes.

«Les hormones de stress sont un des mécanismes qui, nous croyons, mènent à l’érosion du cerveau», a indiqué Jason Radley, de l’Université de l’Iowa.

Des études précédentes ont montré que le cortisol affecte d’autres régions du cerveau, mais cette expérience était la première à examiner les impacts sur le cortex préfrontal.

L’étude a été publiée dans la revue Journal of Neuroscience.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.