/news/health
Navigation
Première

Des ressources pour les adultes autistes

Xavier, 22 ans, et son père Marc Rochette.
Capture d'écran TVA Nouvelles Xavier, 22 ans, et son père Marc Rochette.

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau projet, baptisé Passerelle, offrira des ressources aux autistes de 21 ans et plus à compter du mois d'août, a appris TVA Nouvelles. Il s’agit d’une première au Québec.

Le projet, qui sera situé dans le secteur de Limoilou, est évalué à environ 500 000 $.

«Moi, c'est comme si on m'enlevait 300-400 livres sur les épaules», confie Marc Rochette, le père de Xavier, un jeune autiste de 22 ans.

À 21 ans, généralement, c'est l'âge où les autistes arrêtent d'aller à l'école. «Il y a une cassure. Ils sortent du milieu scolaire, c'est fini. Il n'y a plus rien», ajoute M. Rochette.

Xavier fait partie des 15 jeunes qui pourront profiter du projet Passerelle. Comme pour la garderie, son père pourra le conduire le matin et venir le chercher en fin de journée. Il devra débourser de 3000 à 4000 $ par année pour ce service.

Le papa de Xavier, ainsi que plusieurs autres parents, se sont entraidés pour mettre sur pied un centre qui pourra offrir des activités et peut-être même aider des jeunes adultes autistes à se trouver du travail.

«Ce sont les parents qui ont mené à bout de bras les luttes pour développer des services. Est-ce que c'est la bonne solution? C'est pas la solution parfaite, mais c'est une bonne solution», soutient Lili Plourde, directrice générale d'Autisme Québec.

Mme Plourde espère toutefois une plus grande implication du gouvernement provincial, pour donner un répit aux parents.
 

Commentaires