/news/health
Navigation
Autisme

Les pesticides agricoles pourraient augmenter les risques d'autisme

Bloc situation autisme enfant maltraitance
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

SACRAMENTO, Californie – Les femmes enceintes qui vivent près de fermes et de champs agricoles où il y a épandage de pesticides chimiques courent plus de risque de donner naissance à un enfant qui souffrira d'autisme ou de retards développementaux, indique une nouvelle étude publiée lundi.

Selon les chercheurs du Davis MIND Institute affilié à l'Université de Californie, cette proximité augmente de 66% le risque pour l’enfant de développer la maladie ou de subir des retards. De plus, l'exposition aux pesticides agricoles serait plus dommageable durant les deuxième et troisième trimestres de grossesse.

Bien qu'il reste d'autres avenues à explorer, les chercheurs affirment avec conviction que les pesticides sont néfastes pour le développement du bébé. «Le message est très clair: les femmes enceintes devraient éviter tout contact avec les produits chimiques agricoles», a dit la directrice de l'étude, Janie F. Shelton, dans un communiqué.

Les scientifiques ont étudié le rapport officiel sur l'utilisation de pesticide en Californie, ainsi que les données d'un sondage effectué auprès d'autistes de la région qui faisait état du lieu de résidence des mères lorsqu'elles étaient enceintes.

Les résultats de l'étude ont été publiés sur le site web de la revue Environmental Health Perspective, lundi.

Commentaires