/news/currentevents
Navigation
Accident | Après-bal

Accident en allant à l'après-bal: la famille de la victime est complètement démolie

Une jeune femme de 16 ans est décédée en se rendant à un après-bal hier à Saint-Lin-Laurentides

Coup d'oeil sur cet article

L’entourage de la jeune fille de 16 ans décédée hier en se rendant à un après-bal en voiture est complètement démoli par son décès.

L’entourage de la jeune fille de 16 ans décédée hier en se rendant à un après-bal en voiture est complètement démoli par son décès.

«Je n’étais pas capable d’aller la voir à l’hôpital, c’est trop dur. Je suis allée avec elle se faire coiffer et maquiller avant le bal de son ami», raconte la grand-mère de la jeune fille, Jacqueline Lévesque, la gorge nouée par la tristesse.

Andréanne Besner accompagnait un ami lors de son bal de finissant jeudi soir. La soirée organisée pour les finissants du Collège Esther-Blondin s’est déroulée au Golf Le Mirage, à Terrebonne.

Ce serait après cette soirée que la jeune fille aurait pris place dans la voiture de son ami pour se rendre à l’après-bal qui se déroulait à la Gazonnière Lauzon, sur la route 158, à Saint-Lin-Laurentides.

C’est en voulant tourner à gauche dans l’entrée du terrain que le poids lourd serait entré en collision avec la voiture des deux amis.

«L’impact s’est vraiment produit de son côté à elle», a spécifié le sergent Claude Denis, de la Sûreté du Québec (SQ).

Andréanne a subi de graves blessures et est décédée à l’hôpital durant l’après-midi. Son ami qui conduisait a été légèrement blessé.

Quant au conducteur du camion-citerne, âgé de 22 ans, il n’a pas été atteint. Selon la police, l’alcool ne serait pas en cause.

« Personne exceptionnelle »

Andréanne Besner est décrite par sa famille et ses amis comme une personne joyeuse et aimée de tous.

«C’était une personne exceptionnelle. Elle avait toujours le sourire aux lèvres. C’était une fille adorable, tout le monde l’aimait», indique Alexandre Gravel-Guilbault, le meilleur ami du copain d’Andréanne.

Sportive, Andréanne était passionnée de motocross.

«Elle en faisait toutes les fins de semaine», précise Alexandre.

Elle était aussi toujours présente pour son entourage.

«Son petit frère est complètement démoli. C’est elle qui l’aidait avec ses devoirs. Elle avait tellement le cœur sur la main. Elle va vraiment laisser un grand vide dans nos vies», se désole Mme Lévesque.

Croix de 6 pieds

Alexandre souhaite que le décès de son amie ne soit pas vain, il compte mener une bataille pour rendre la route 158 plus sécuritaire. «On ne peut pas continuer à regarder les gens mourir sur cette route», dénonce-t-il.

Les amis de la victime ont l’intention d’aller installer une croix à l’endroit où la jeune victime est décédée.

«Il va falloir demander des autorisations, car elle ne mérite pas moins qu’une croix de 6 pieds de haut», conclut Alexandre.

 

Commentaires