/misc
Navigation

Coupe du monde: place aux matchs à élimination

Coup d'oeil sur cet article

La semaine passée, je faisais une revue des différents modèles de prédictions pour la coupe du monde. L'un des constats était que ces prédictions n'avaient pas été très bonnes, du moins au moment où j'écrivais mon billet.

Une semaine plus tard et la phase de groupe terminée, la situation ne s'est pas vraiment arrangée. Goldman's Sachs a correctement prédit seulement 36% des matchs et 9 des 16 équipes se qualifiant pour les 8e de finale. Bloomberg, dont je parlais la semaine passée déjà, n'a pas vraiment amélioré sa situation avec les derniers matchs dans chaque groupe. Lors de ceux-ci, il n'a correctement prédit que 7 matchs sur 16 (par correctement prédit, je parle de prédire qui gagnerait ou s'il y aurait un match nul)! Quant à Nate Silver, il a correctement prédit 9 des 16 équipes qualifiées pour le prochain tour. Si l'on se souvient que certaines de ces prédictions étaient vraiment faciles (il était évident que l'Argentine ou la Colombie se qualifieraient par exemple en raison de la faiblesse des autres équipes dans leur groupe), 9 sur 16 n'est vraiment pas extraordinaire. Bien sûr, il y a eu de vraies surprises. Le Costa Rica sortant de l'un des groupes de la mort et en tête en plus n'était tout simplement pas prévisible. Mais la Suisse se qualifiant aux dépends de l'Équateur était plutôt logique et je ne comprends pas les modèles qui avaient une prédiction inverse (bien sûr, je suis probablement biaisé sur le coup).

Ces sites continuent d'avoir le Brésil comme grand favori. Nate Silver lui accorde 41% de chances de gagner (en baisse par rapport à avant le tournois). Goldman's Sachs continue de voir le Brésil gagnant (à 43%, là aussi en baisse)  mais la finale l'opposerait maintenant aux Pays-Bas et non plus à l'Argentine (donc les Pays-Bas perdrait une 4e finale, dont une 2e se suite). Et Bloomberg voit toujours un Brésil-Argentine avec le pays hôte remportant le trophée.

Comme je le disais la semaine passée, je n'ai pas de problème avec le fait que le Brésil soit vu comme favori. J'ai plus de misère avec les probabilités. Avoir le Brésil au-dessus des 40% me semble assez fou, surtout que cette équipe n'a pas joué de façon spectaculaire jusqu'à date. Avoir le Brésil avec plus du double de chances de l'Argentine ou 4x les chances de l'Allemagne me semble profondément incorrect. À voir le taux de succès de ces modèles jusqu'à maintenant, je maintiens mon point qu'ils ne représentent pas correctement l'incertitude qui existe. Bien sûr, pour vraiment tester cela, il faudrait avoir la même coupe du monde, avec les mêmes matchs, jouée 100 ou 1000 fois. Et alors on pourrait voir que le Brésil gagnerait effectivement 40% du temps. Le problème bien sûr étant que nous avons une coupe du monde seulement. Néanmoins, avec 36 matchs de joués, l'échantillon n'est pas si négligeable que cela et les probabilités devraient s'aligner.

Si nous utilisons plutôt les sites de paris, nous voyons des probabilités différentes. Prenons le match Brésil vs Chili d'aujourd'hui. Nate Silver a le Brésil gagnant 82% des fois! Bloomberg est à 81% aussi alors que Goldman Sachs est carrément sûr à 87% que le Brésil gagnera. À regarder ces prédictions, il semblerait que le Chili n'ait pratiquement aucune chance. Sauf que selon les sites de paris, on voit une situation bien différente. Le Brésil y est toujours favori, mais les probabilités sont moins élevées. En moyenne, si vous misez $1 sur une victoire du Brésil, vous pouvez gagner un peu moins de 50 cents (en plus de votre mise initiale). En moyenne, le Brésil est ainsi donné gagnant à 65-70%. Cela me semble bien plus raisonnable, surtout que jusqu'à présent, le Chili a dû faire face des des adversaires plus redoutables. Il est surprenant de voir les prédictions si confiantes en une victoire brésilienne, alors que cette confiance n'est pas aussi élevée chez les parieurs. Si vous regardez les paris les plus populaires, vous voyez que le Chili est choisi presque 50% du temps. Bien sûr, cela représente un mixte de probabilités de gagner et de volonté de prendre un risque pour gagner gros. Mais les parieurs ne sont pas fous non plus. Regardez Allemagne vs Algérie, plus de 75% des parieurs prennent que l'Allemagne va se qualifier (malgré le fait qu'une victoire surprise de l'Algérie vous rapporterait vraiment beaucoup d'argent).

À noter également que le Brésil n'est pas donné 4x plus gagnant que l'Allemagne sur ces sites. Encore une fois, les deux méthodes ne s'entendent pas. Si vous misez sur le Brésil, vous remportez 3x votre mise actuellement en cas de victoire finale, alors que pour l'Allemagne, votre mise serait multipliée par 4.

Nous verrons bien si les modèles auront plus de succès avec les matchs à élimination directe. Personnellement, je ne vois pas pourquoi les surprises devraient s'arrêter.