/world
Navigation
Italie

Un bateau avec 566 rescapés et 30 cadavres arrive en Sicile

RE_2014_06_30T195244Z_1186647130_GM1EA710ACG01_RTRMADP_3_ITALY_
Photo Antonio Parrinello / Reuters Migrants disembark from a navy ship in the Sicilian harbour of Pozzallo June 30, 2014. More than 5,000 people trying to leave North Africa were rescued this weekend, adding to the 50,000 migrants who have reached Italy from North Africa so far this year, many fleeing war and forced conscription as well as poverty and a lack of opportunity. REUTERS/Antonio Parrinello (ITALY - Tags: MARITIME SOCIETY IMMIGRATION)

Coup d'oeil sur cet article

ROME - Le bateau où une trentaine de cadavres d'immigrés clandestins ont été découverts dimanche, est arrivé mardi dans la rade de Pozzallo en Sicile, après avoir été remorqué par un bâtiment militaire, ont rapporté les médias.

Sur ce navire de la Marine militaire italienne, le San Giorgio, se trouvent également 566 rescapés, a-t-on précisé.

La trentaine de corps avaient été découverts en Méditerranée, au large des côtes italiennes, dans la partie avant de la petite embarcation surchargée.

La Marine militaire avait indiqué, comme causes probables des décès, l'asphyxie et la noyade. L'embarcation a pu prendre l'eau, ce qui expliquerait pourquoi certains réfugiés seraient morts noyés.

Selon des témoins cités par le quotidien Corriere della Sera, les passeurs auraient obligé les victimes incommodées par la chaleur à rester dans la cale où elles ne pouvaient pas respirer.

Ils auraient bloqué la porte pour qu'elles ne puissent sortir, craignant qu'elles déséquilibrent le navire en montant sur le pont, selon ces témoins. Elles auraient été asphyxiées par l'oxyde de carbone.

Près de 5500 réfugiés ont été secourus pendant le week-end par la marine militaire et deux cargos.

Depuis le début de l'année, selon les autorités, plus de 65 000 migrants et réfugiés, en incluant les 5000 de ce week-end, fuyant les guerres ou la pauvreté, ont débarqué en Italie.

 

Commentaires