/news/politics
Navigation
Rosemont–La Petite-Patrie

1000 $ d'amende pour des graffitis

QMI_QMI_1406261825009
Photo Archives / Agence QMI Les amendes aux contrevenants exploseront pour passer de 100 $ à 1000 $.

Coup d'oeil sur cet article

L'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie sort l'artillerie lourde pour arrêter la prolifération de graffitis sur son territoire.

Dans le cadre de l'assemblée du conseil d'arrondissement, les élus devaient voter lundi soir en faveur de la mise en place d'un protocole d'entente entre l'arrondissement et les policiers de quartier, pour durcir la politique de lutte aux graffitis.

Par exemple, les amendes aux contrevenants exploseront pour passer de 100 $ à 1000 $. Ce protocole prévoit aussi l'imposition de travaux communautaires.

Le conseiller de ville de l'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie et leader parlementaire de Projet Montréal, Marc-André Gadoury, a ajouté que l'arrondissement avait l'intention, s'il le faut, d'aller piger dans la poche des parents des contrevenants pour se faire rembourser les travaux reliés au nettoyage des graffitis en intentant des poursuites en dommages civils.

Commentaires