/opinion/blogs/columnists
Navigation

Des shows du Festival d'été à l'Agora? Non merci!

Coup d'oeil sur cet article

DM watson-07 Patrick Watson, au Pigeonnier, en 2012. (Photo Daniel Mallard)

Depuis le concert de Louis-Jean Cormier sur les plaines qui n'a pas fait salle comble (ce qui n'enlève rien à sa qualité), lundi soir, on assiste à une consternante séance de défoulement sur les réseaux sociaux. Cormier n'avait pas d'affaire là et aurait dû céder sa place à Three Days Grace, qui a rempli le Pigeonnier. Mon confrère Nicolas Houle en fait état dans ce billet de blogue.

À travers la bisbille, on se remet à parler de la fameuse scène alternative qu'on cherche depuis des années et dont la capacité se situerait entre celles des plaines et Pigeonnier. Et on cite de nouveau l'Agora.

Mauvaise idée, à mon avis.

D'abord, d'un strict point de vue mathématique, le Festival d'été ne gagnerait rien à se déplacer dans le port. Selon mes informations, on a réussi à entasser comme des sardines 6700 personnes, samedi soir, au Pigeonnier, lors du concert de Bobby Bazini. On peut facilement déduire que c'était la même assistance quand on a fermé les portes au show de Three Days Grace. À l'Agora, il y avait 7500 personnes lors du concert qui a attiré la plus importante foule de mémoire récente, celui de Green Day en 2010. On quitterait un site magnifique bordé d'arbres majestueux pour quelques centaines de personnes de plus?

Il en va aussi du plaisir des festivaliers. L'un des attraits du FEQ se veut la proximité de ses trois grandes scènes extérieures. En moins de dix minutes, on peut marcher d'une à l'autre pour apprécier un bout de ceci et voir une portion de cela. Lundi soir, avant d'aller d'assurer la couverture des spectacles de Jimmy Hunt et Louis-Jean Cormier, j'ai pu attraper quelques pièces du No BS! Brass Band à Place d'Youville et voir le début de la prestation des London Souls, au Pigeonnier. Je ne suis certainement pas le seul qui apprécie la possibilité de voir un maximum d'artistes à chaque soir. Ce qui ne serait pas possible si on descendait à l'Agora.

De toute façon, l'Agora devrait accueillir le prochain spectacle événementiel de la Ville de Québec prévu en 2015. Débat clos. Pour l'instant.

1 commentaire(s)

Léonce Naud dit :
10 juillet 2014 à 6 h 40 min

L'Agora est née d'un trip d'architectes donnant suite à une commande politique du gouvernement fédéral en vue de l'Été Mer et Monde (1984). De par sa localisation, l'endroit possède avant tout une vocation portuaire. Ci-dessous le site de l'Agora vers la fin du dix-neuvième siècle : https://www.quebecurbain.qc.ca/wordpress/wp-content/uploads/2010/07/La-Douane-vers-1890.jpg

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.