/lifestyle/food
Navigation
Saveurs d'ici

Le goût de la lavande

Coup d'oeil sur cet article

Véritable plaisir pour les yeux et le nez, la lavande inspire les artistes, parfume délicatement notre corps, nos vêtements et penderies depuis des siècles. Il y a quelques années, d’audacieux cuisiniers ont découvert ses vertus gourmandes et l’utilisent désormais à toutes les sauces.

Véritable plaisir pour les yeux et le nez, la lavande inspire les artistes, parfume délicatement notre corps, nos vêtements et penderies depuis des siècles. Il y a quelques années, d’audacieux cuisiniers ont découvert ses vertus gourmandes et l’utilisent désormais à toutes les sauces.

À la Maison Lavande de Saint-Eustache, les propriétaires Nancie Ferron et Daniel Joannette ont flairé la tendance et offrent depuis deux ans, en plus de leurs produits de parfumerie, une gamme de douceurs comestibles parfumées à la lavande.

Sur les tablettes d’une de leurs deux boutiques champêtres, vous trouverez des pots de caramel toffee aux pacanes et à la lavande, du chutney à la pomme, tomate et lavande, un délicieux confit d’oignon à la Saint-Ambroise et lavande et une surprenante marmelade d’orange, coriandre, gingembre et lavande.

Avec des ajouts gastronomiques à leur menu, les propriétaires offrent désormais à leur clientèle une expérience multisensorielle complète: massage dans les champs, concert de musique odorant, parfums et crèmes pour le corps, parfums d’ambiance pour la maison et tisane relaxante à la lavande, tout y est.

Cinq ans après le démarrage de leur entreprise, leur champ de lavande s’étend maintenant sur un kilomètre et procure de l’emploi à une quarantaine de personnes en été. Une véritable mer mauve et odorante de 100000 plants de lavande fine d’origine anglaise qui nous donne l’agréable impression d’avoir été téléportés en Provence. Tout cela à 30 minutes de Montréal.

Le couple d’ex-journalistes rêvait de ce projet depuis leur retour d’un voyage en Provence en 2006. Daniel flirtait avec l’idée d’un retour à la terre, plus près de ses véritables aspirations. De son côté, Nancie souhaitait renouer avec une passion mise de côté depuis un moment: la création de parfums, un métier expérimenté plus jeune alors qu’elle créait des parfums pour les parfumeries Dans un jardin.

«Je savais que j’y reviendrais un jour», raconte-t-elle. Lorsque TQS a fermé ses portes, en 2008, le couple a plongé dans l’aventure. Daniel à temps complet et Nancie à mi-temps tout en continuant à faire de la pige dans différents médias.

Ils possédaient déjà la terre, la maison et vivaient sur place depuis 2004. «Daniel avait commencé à faire des tests dans une serre improvisée à la maison», explique Nancie.

En 2011, Nancie a laissé tomber sa vie publique pour se consacrer à la création de nouveaux produits à base de lavande.

«J’ai découvert une immense satisfaction à créer», dit-elle. Son métier de journaliste lui aura appris à faire des recherches et à s’entourer des bonnes personnes pour concrétiser ses idées. C’est une dame pleine d’imagination, Pierrette Gauthier, qui crée pour eux tous les produits comestibles.

Le travail ne manque pas, mais le couple ne changerait pas de vie pour tout l’or du monde. «Lorsque je me lève le matin, je vois un champ de lavande par ma fenêtre. On ne peut pas se plaindre de cela», dit Nancie.

Commentaires