/lifestyle/techno
Navigation
BlackBerry

Des analystes prévoient sa disparition

RE_2014_06_19T171344Z_1091098216_GM1EA6K01UT01_RTRMADP_3_BLACKB
Photo Mark Blinch / Agence QMI Le média américain «24/7 Wall St.» prédit la mort de la marque BlackBerry cette année, épuisée par les pertes financières consécutives.

Coup d'oeil sur cet article

Le média américain 24/7 Wall St. prédit la mort de la marque BlackBerry cette année, épuisée par les pertes financières consécutives. 

Chaque année, 24/7 Wall St. identifie dix marques américaines sur le point de rendre l'âme. Les articles de ce média spécialisé sont republiés quotidiennement par plusieurs portails financiers d'importance, dont MSN Money, Yahoo ! Finance et MarketWatch.

De ces dix marques susceptibles de disparaître en 2014, deux sont d’origine canadienne, BlackBerry et Lululemon. La première a perdu beaucoup de terrain dans l'univers du téléphone intelligent, n'occupant plus que 1 % du marché fin 2013. L'entreprise a dévoilé des résultats financiers désastreux en 2012-2013.

Lululemon (marque de vêtements sportifs fondés à Vancouver en 1998) a souffert d’un problème de qualité sur l’un de ses produits en 2013, controverse qui a entraîné la démission de sa directrice générale et de son président du conseil. Depuis juin 2013, le détaillant a perdu 50 % de sa valeur boursière.

Certaines marques seront achetées par des concurrents, prévoit 24/7 Wall St. dans un article signé par son éditeur, Douglas A. McIntyre.

Dans le domaine des télécommunications, sera le cas de Time Warner Cable Inc., qui devrait être vendue à Comcast Corp., et de DirecTV, qui passerait dans le giron d'AT&T.

Alaska Air, l'un des derniers transporteurs aériens indépendants aux États-Unis (et une entreprise en bonne santé), pourrait être absorbé par l'un des gros joueurs du secteur.

Hillshire Brands, l'entreprise américaine derrière les marques de viandes préparées Hillshire Farm, Jimmy Dean, Gallo Salame, etc., est disputée depuis mai dernier par deux rivaux, Pinnacle Foods et Tyson, qui ont offert plus de 6 milliards $ chacun pour une acquisition.

Toujours dans l'alimentation, l'entreprise Russell Stover (chocolats et confiserie) pourrait être avalée par une entreprise comme Hershey.

D'autres marques auraient perdu trop de clients et de revenus pour pouvoir survivre à 2014: Aeropostale, spécialisée dans la vente de vêtements et d'accessoires pour les adolescents; la compagnie de jeux pour les réseaux sociaux Zynga (qui a été abandonnée par Facebook en 2012) ; et le service internet de partage et de publication de photos Shutterfly, «une entreprise web 1.0 dans un monde de médias sociaux», juge 24/7 Wall St.

 

Commentaires