/lifestyle/hangout
Navigation
L’ABC des bonnes manières

Rendez-vous de 5 à 7

Happy Hour colors
illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La définition du 5 à 7 n’est pas la même en Amérique du Nord qu’en France où l’expression désigne un rendez-vous galant d’avant-soirée. La populaire Happy Hour est ajustée aux horaires de travail conventionnels et elle est à l’horaire de 5 à 7, dans un bar ou sur une terrasse. Ce sont des matelots de la marine américaine qui, au début du XXe siècle, auraient créé la Happy Hour où deux boissons étaient offertes pour le prix d’une. Répandue dans le civil, elle attire les clients aux heures creuses.

La définition du 5 à 7 n’est pas la même en Amérique du Nord qu’en France où l’expression désigne un rendez-vous galant d’avant-soirée. La populaire Happy Hour est ajustée aux horaires de travail conventionnels et elle est à l’horaire de 5 à 7, dans un bar ou sur une terrasse. Ce sont des matelots de la marine américaine qui, au début du XXe siècle, auraient créé la Happy Hour où deux boissons étaient offertes pour le prix d’une. Répandue dans le civil, elle attire les clients aux heures creuses.

Le 5 à 7 chez soi. Ce rendez-vous ne nécessite aucun préparatif particulier, sinon d’avoir des boissons, eau, vins, alcools et grignotines sous la main. Il s’improvise facilement à la dernière minute. Les invités sont invités à ne pas coller sauf si l’hôte insiste pour prolonger la rencontre sur un repas impromptu.

Le cocktail. Le cocktail conventionnel, différent du cocktail dînatoire sur lequel nous reviendrons, emprunte l’horaire du 5 à 7, mais il est surtout organisé vers la fin de la semaine ou pendant les week-ends. Il s’agit d’un événement à durée limitée qui réunit amis ou voisins. Quelques sièges sont réservés aux invités incapables de rester debout trop longtemps, les autres restent debout.

Papillonner. Le cocktail est une marche lente inspirée par le vol du papillon qui va, d’un sujet d’intérêt à un autre, sans s’incruster. La main gauche tient le verre, la flûte ou la coupe pendant que vous vous présentez, souriez, serrez des mains, faites la bise et échangez quelques mots par-ci, par-là. Vers la fin du cocktail, quand tout a été dit et les politesses faites, il est permis de former un groupe de vieux amis.

Picorer. En butinant ainsi, vous aurez accessoirement picoré quelques hors-d’œuvre froids avant d’aller dîner chez vous ou ailleurs. Affamé en arrivant? Résistez au réflexe de prélever deux canapés à la fois sur le plateau ou une poignée de croustilles et autres grignotines. Si des légumes crus sont présentés avec des sauces, n’y retrempez pas l’aliment où vous avez déjà mordu. Puisque personne ne veut assister, de visu, au processus de transformation alimentaire dans votre bouche, refuser de parler la bouche pleine, même en vous excusant…

Boire. Deux verres de vin, au rythme d’un à l’heure, confirmeront la réputation de personne posée, réfléchie et prudente que vous avez polie pendant la réception.

Avec la collaboration Marie-Diane Faucher

Commentaires