/sports/others
Navigation

Un repos bien mérité

Coup d'oeil sur cet article

Comme il est coutume sur un Grand Tour, les coureurs avaient droit à une journée de repos. Normalement le lundi, le congé a été déplacé cette année après la 10e étape pour qu’il y ait une course le 14 juillet, jour de la fête nationale de la France.

Comme il est coutume sur un Grand Tour, les coureurs avaient droit à une journée de repos. Normalement le lundi, le congé a été déplacé cette année après la 10e étape pour qu’il y ait une course le 14 juillet, jour de la fête nationale de la France.

Le Tour de France, c’est long et très dur. L’an dernier, pour m’aider à passer au travers, je l’ai séparé en trois courses distinctes, chacune finissant avant les jours de repos. Mon premier objectif était donc de me rendre au premier jour de repos sans penser aux autres étapes. Je n’avais même pas regardé le profil des dernières étapes dans les Alpes puisque j’avais entendu à de nombreuses reprises que la dernière semaine serait éprouvante. C’était ma façon de m’encourager et de ne pas le voir comme insurmontable.

Entraînement et relaxation

Durant cette journée, les coureurs en profitent pour en faire le moins possible. Par contre, rares sont ceux qui n’enfourchent pas leur vélo. La grande majorité vont quand même aller rouler environ une heure. Ce n’est pas vraiment un entraînement, mais ça permet de faire tourner les jambes et de faire évacuer les toxines qui s’accumulent dans les muscles. Quand les jours de courses se succèdent, les jambes deviennent raides et faire un peu de vélo sans forcer aide à les dégourdir.

Le reste de la journée est libre et nous avons droit à un massage plus long étant donné que l’horaire est moins serré. Les coureurs en profitent également pour voir leur famille.

Les cols et leurs catégories

Tout au long du parcours, les cols et côtes sont répertoriés et catégorisés de 1 à 5. La valeur 1 étant le plus difficile, certains cols sont qualifiés de Hors Catégorie (HC) étant donné que leur niveau de difficulté est au-delà de tout le reste. L’Alpe d’Huez, le mont Ventoux et le Tourmalet sont tous des cols mythiques du Tour qui reçoivent l’appellation HC.

Bien évidemment, la catégorie est en fonction de la longueur de l’ascension et du pourcentage d’inclinaison de la pente, mais elle est aussi en fonction de son endroit sur le parcours. Par exemple, un col de catégorie 2 en milieu d’étape serait probablement de catégorie 1 si la ligne d’arrivée de l’étape se trouvait à son sommet.

Cette numérotation permet aux coureurs d’anticiper la difficulté de la montée, mais elle est aussi d’une grande importance dans le classement du meilleur grimpeur. Les points amassés dans les cols de catégorie 5 à 3 sont marginaux par rapport à ceux amassés en haute montagne.

L’étape de mercredi

Est-ce que Sagan aura enfin la chance de gagner une étape? Les 60 derniers kilomètres comprennent quatre côtes et c’est ce qu’on appelle un final «casse-patte». Sans être de longs cols, la succession rapide des côtes fait mal aux jambes, surtout celle des sprinteurs. Si les Cannondale ne sont pas en mesure de contrôler la course, la victoire se jouera fort probablement parmi les coureurs de l’échappée.

Commentaires