/news/health
Navigation
Évacuations aéromédicales

Un nouvel avion-hôpital ultra-moderne

De conception unique, le nouvel avion-hôpital peut accueillir trois adultes et un nouveau-né.
Photo Johanne Roy De conception unique, le nouvel avion-hôpital peut accueillir trois adultes et un nouveau-né.

Coup d'oeil sur cet article

Doté d’équipements de pointe de conception unique, le nouvel avion-hôpital du service d’évacuations aéromédicales du Québec n’a rien à envier aux grands hôpitaux universitaires.

Accouchement, pose de drain thoracique, ponction, soins aux polytraumatisés ou aux nouveau-nés prématurés... L’appareil est en mesure d’offrir, à 35 000 pieds d’altitude, un niveau de soins critiques comparable à ce que l’on retrouve dans la salle de réanimation d’une grande urgence ou une unité de soins intensifs, a souligné, jeudi, le ministre Gaétan Barrette, lors de l’inauguration de cet avion de type Challenger 601, qui entrera en service en septembre.

Le nouvel appareil remplace l’avion-hôpital actuel qui a fait son temps. Acquis et transformé au coût de 19,6 millions $, ce Challenger d’une vingtaine d’années a été mis à niveau par Bombardier.

«Un appareil neuf aurait coûté le double de prix», a précisé le ministre. Quant à l’achat d’un deuxième avion-hôpital, une analyse coût-bénéfice est en cours, a ajouté M. Barrette.

Une nécessité

L’an dernier, l’avion-hôpital a transporté plus de 1900 patients gravement malades de partout au Québec. Quelque 12 % de la population québécoise vit en région isolée ou éloignée, a rappelé le ministre de la Santé.

«De Kuujjuaq à Québec, c’est l’équivalent de Montréal en Géorgie. Si le patient est instable, on doit pouvoir le soigner comme à l’hôpital», a-t-il déclaré. Le directeur médical du Programme d’évacuations médicales du Québec, le Dr Richard Bernier, a ainsi participé à la conception d’un incubateur adapté au transport aérien que l’on retrouve nulle part ailleurs.

Son mécanisme sophistiqué d’oscillement évite au nouveau-né de ressentir les effets de l’accélération et de la décélération de l’appareil.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.