/entertainment/comedy
Navigation
Les Dimanches de la Pulpe Rire

Une première soirée réussie

Environ 100 personnes ont pénétré dans les univers de Mathieu Gratton (à gauche) et Jean-Thomas Jobin, hier soir, lors de la première soirée des Dimanches de la Pulpe Rire à La Pulperie de Chicoutimi.
PHOTO Pierre-Luc Desbiens Environ 100 personnes ont pénétré dans les univers de Mathieu Gratton (à gauche) et Jean-Thomas Jobin, hier soir, lors de la première soirée des Dimanches de la Pulpe Rire à La Pulperie de Chicoutimi.

Coup d'oeil sur cet article

Les humoristes Mathieu Gratton et Jean-Thomas Jobin ont réussi à faire dilater la rate d’une centaine de personnes, hier soir, lors de la première soirée des Dimanches de la Pulpe Rire, qui donnait le coup d’envoi à une série de quatre spectacles d’humour.

Les humoristes Mathieu Gratton et Jean-Thomas Jobin ont réussi à faire dilater la rate d’une centaine de personnes, hier soir, lors de la première soirée des Dimanches de la Pulpe Rire, qui donnait le coup d’envoi à une série de quatre spectacles d’humour.

On peut dire que le Bâtiment 1912 de la Pulperie de Chicoutimi en a vu passer des choses en ses murs depuis sa création. Par contre, un spectacle d’humour, c’était une première! Et quoi de mieux pour ouvrir le bal en accueillant deux comiques: Jean-Thomas Jobin et Mathieu Gratton.

C’est d’ailleurs ce dernier qui a eu la tâche d’ouvrir cette soirée historique pour le musée régional. Armé de sa guitare, l’ex-membre de Crampe en masse y est allé de quelques monologues sympathiques et intéressants qui ont bien fait rire le public. Notons, entre autres, ses aventures au camping et le magasinage de la tombe de son père, toujours bien vivant. Gratton s’est même risqué à faire un gag sur la tragédie récente de Malaysia Airlines, en Ukraine. Bien qu’il soit peut-être un peu tôt dans le processus pour commencer à faire des blagues sur cet événement dramatique, il n’y a pas eu de malaise. Bien au contraire, l’humoriste a réussi à obtenir des rires.

Toujours fort en chanson

Son dernier numéro, où il chanté deux chansons, a été le moment fort de la soirée. L’une d’elles faisait part d’un fantasme de l’humoriste qui s’imaginait Céline Dion et Éric Lapointe chanter, en duo, sa composition intitulée Il y a une perdrix dans mon oreille. Un succès mons­tre pour celui qui animera la nouvelle émission Pawn Shop Québec dès cet automne à Ztélé.

Sans nouvelles de Ghyslain

Questionné également, à l’entracte, sur un retour possible du duo qu’il faisait avec Ghyslain Dufresne, Crampe en masse, Mathieu Gratton avait ceci à dire: «J’aurais aimé ça faire quelques spectacles ici et là en souvenir du bon vieux temps. Par contre, j’ai tenté de communiquer, récemment, par trois fois avec Ghislain, mais il ne m’a jamais redonné de nouvelles. Je ne le relancerai donc pas», a-t-il confié au Journal.

Pour sa part, Jean-Thomas Jobin a commencé sa prestation un peu plus tard dans la soirée. L’humo­riste était en rodage en vue de son nouveau spectacle qui doit voir le jour à l’hiver 2015.

Même si le public riait à gorge déployée, le Journal a toutefois dû quitter la salle avant la fin de sa prestation pour mettre cet article sous presse.

Les Denis Drolet (27 juillet), Jean-Claude Gélinas (3 août) et Sylvain Larocque (10 août) se produiront également dans le cadre des Dimanches de la Pulpe Rire.

 
Commentaires