/opinion/blogs/columnists
Navigation

Gala de l'absurde: questions à Jean-Thomas Jobin

Coup d'oeil sur cet article

Daniel Grenier et Jean-Thomas Jobin - Photo Agence QMI, Jocelyn Malette Daniel Grenier et Jean-Thomas Jobin - Photo Agence QMI, Jocelyn Malette

Jean-Thomas Jobin anime Le Gala de l'absurde, actuellement présenté à Zoofest. Voici le petit questionnaire que je lui ai envoyé.

-Comment décrirais-tu Le Gala de l'absurde?

C’est une enfilade d’humoristes talentueux à teneur absurde, et moi, un animateur au talent indéterminé ayant un niveau d’absurdité entre peu et semi-légendaire.

-À qui s'adresse ce spectacle?

Aux 7 à 107 ans qui ont un parti pris absurde à la base, et à ceux qui ont envie de se laisser apprivoiser. Y’a un gag sur les hommes de 106 ans donc ce show pourrait les toucher. Ok pour les 7 à 106 ans, finalement.

-En une phrase, pourquoi devrions-nous aller voir ce spectacle?

Parce que je vous l’ordonne et que je suis un mâle alpha. (Un mâle alpha en une phrase seulement, par contre).

Parle-moi de chacun des invités. Pourquoi eux? Que connaissent-ils à l'humour absurde?

Je vais te les décrire en un mot.

Didier Lambert : Polyglotte (c’pas vrai) Yanic de Martino : Souple (c’est vrai) Les Pic Bois : Méthodiques (je pense que c’est vrai mais à vérifier) Joe Guérin : Polyglotte (lui c’est vrai) Philippe Audrey De Larue St-Jacques : Symétrique (les épaules, j’ai mesuré) Daniel Grenier : Doux doyen (ce sont deux mots mais il est le doyen et il est doux) Richardson Zéphir : Cordon (cordon bleu je voulais dire. Parce qu’il cuisine bien mais c’est plus qu’un mot, donc cordon)

Mais sincèrement, ils sont tous très drôles et originaux dans leur style bien à eux, VENEZ LE CONSTATER PAR VOUS MÊME ( J’ai la majuscule vendeuse et autoritaire).

-Qu'est-ce qu'il y a de plus absurde dans ta vie?

Le fait que je réponde à ton questionnaire, nu chest, dans la maison du matelot d’Alma.

-Est-ce que l'on naît absurde ou bien ça peut s'apprendre?

Je pense que l’on naît l’esprit absurdement altéré. Mais on peut apprendre à naître de façon absurde aussi. Moi, à chaque naissance, je rajoute des éléments absurdes à mon accouchement. Mon dernier accouchement, je suis sorti du vendre de ma mère, sécateur à la main, en portant des genouillères de jardinage. Je voulais rassurer à ma mère rapidement que je ferais ma part su’l terrain.

-Ton maître absurde, qui est-il?

Je dirais Marc Labrèche ici, Andy Kaufman ailleurs.

-Tu participes autant au festival Juste pour rire qu'à Zoofest, en quoi est-ce important d'avoir ces deux festivals d'humour à Montréal?

Ce sont deux beaux berceaux essentiels à l’humour. Juste pour rire n’a plus besoin de présentation, et Zoofest, son petit cousin, est un très beau terrain de jeux qui grossit exponentiellement chaque année, autant pour les humoristes qui y participent que pour les spectateurs qui y assistent. Les spectateurs peuvent y voir une immense variété de shows et les humoristes peuvent se permettre de tester des trucs, tout en se donnant une belle grande tribune. C’est un énorme laboratoire créatif fécond. (J’ai gardé ma réponse sérieuse pour la fin. Comme pour le dessert. C’est donc un dessert sérieux. Des profiteroles, mettons).

Le Gala de l'absurde est présenté les 23-24-25-26 juillet, 20h30, à l'Agora de l'UQÀM.

3 commentaire(s)

apouchkine dit :
22 juillet 2014 à 15 h 21 min

L'absurde est présentée à l'Agora de l'UQAM, surprenant!!

J-F. Couture dit :
22 juillet 2014 à 17 h 48 min

Bref, quand on lis ces réponses-là, on se rend compte que «plus tu pédales moins vite, moins tu avances plus vite».

Martin Mimeault dit :
22 juillet 2014 à 20 h 49 min

Richardson Zéphir est immensément drôle ! Je t'adores man !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.