/news/transports
Navigation
«hellaflush»

Le «hellaflush» inquiète la SAAQ

La société d’État rappelle qu’il est dangereux de rouler avec les pneus étirés et la suspension rabaissée

Coup d'oeil sur cet article

En s’attaquant au phénomène grandissant du «hellaflush», la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) a suscité la colère de centaines d’amateurs de véhicules modifiés, adeptes de cette pratique qui consiste à abaisser la suspension à l’extrême et à étirer les pneus au maximum sur des jantes surdimensionnées.

En début de semaine, la SAAQ a publié, sur son site internet, un article expliquant que la pratique du «hellaflush», parce que dangereuse, est interdite au Québec.

La nouvelle n’a pas tardé à devenir un véritable «buzz» sur les réseaux sociaux.

Or, contrairement à ce que laisse entendre la rumeur lancée sur certains blogues, la SAAQ ne vient pas d’interdire le «hellaflush».

Cette pratique était déjà interdite, tout simplement. «Il n’y a rien de nouveau là-dedans, ce n’est pas quelque chose qui était permis avant la publication de cet article», a expliqué Simon-Pierre Déry, ingénieur en mécanique à la SAAQ.

L’organisme d’État s’inquiète notamment en raison de l’usure prématurée des pneus lorsqu’ils sont étirés autant, de façon contraire aux normes prescrites par le fabricant, et ce, seulement pour l’aspect esthétique.

Mieux qu’un vieux Windstar

«Purement esthétique, reconnaît Alexandre Pauzé, mécanicien dans un garage de la route Lagueux, à Lévis. Côté performance, tu ne peux pas commencer à conduire une auto comme ça sur une piste de course.»

Au dire de l’un de ses amis, David Brunet, Alexandre, avec sa spectaculaire Mazda Miata d’importation japonaise, est considéré comme l’un de ceux avec la suspension la plus rabaissée et les pneus les plus étirés de la province.

Comme d’autres, Alexandre digère bien mal de voir la SAAQ s’attarder au «hellaflush». «Quant à moi, ils devraient avoir d’autres chats à fouetter: ceux qui roulent avec des pneus d’hiver depuis deux ans sur la broche, des vieux Honda pratiquement finis, des vieux Windstar… Il y en a des poubelles sur la route!»

Désolé

Signe que la mode du «hellaflush» est grandissante, entre 200 et 300 passionnés sont attendus à un rassemblement national «encadré et sécuritaire de voitures rabaissées», aujourd’hui, au 989, boulevard Pierre-Bertrand, à Québec. «Dans mon entourage, et sur la scène au Québec, tout le monde est un peu fâché de ça», se désole Alexandre, qui s’attend à ce que le sujet soit sur toutes les lèvres des participants à ce rassemblement, aujourd’hui.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.