/news/transports
Navigation
Pistes cyclables

Oui aux fauteuils, non aux scooters électriques

QMI_1208251750_03
Photo Archives / AGENCE QMI À l’heure actuelle, la gestion des pistes cyclables est une compétence d’arrondissement.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – D’ici la fin de l’année, la Ville de Montréal souhaite permettre aux fauteuils électriques de rouler sur les pistes cyclables, mais elle y interdira formellement l’accès aux scooters électriques. 

À l’heure actuelle, la gestion des pistes cyclables est une compétence d’arrondissement. Dans la majorité des cas, les vélos et les patins à roues alignées ont un accès prioritaire aux pistes, mais les aides à la mobilité motorisées (AMM) sont tolérés.

«Il n’y a pas juste un flou [dans la réglementation], il y a un vide», de résumer le responsable des transports au comité exécutif de la Ville, Aref Salem.

Ainsi, tandis que les AMM (fauteuils roulants électriques, triporteurs, quadriporteurs, etc.) ont accès aux pistes cyclables à Dorval, ils n’ont pas le droit de circuler sur les pistes à Saint-Laurent, un des arrondissements avoisinants.

Le responsable du transport promet donc que d’ici «la fin de l’année», le comité exécutif de la Ville aura approuvé un nouveau règlement pour l’ensemble de l’agglomération.

Dès lors, les AMM ainsi que les vélos électriques auront formellement le droit de circuler sur les pistes cyclables, tandis que les scooters électriques seront officiellement bannis.

Les piétons et les planches à roues alignées demeureront interdits.

Jean Julien, un cycliste montréalais, se réjouit de cette initiative qui encouragera, croit-il, les personnes à mobilité réduite à éviter la voiture.

«Je pense qu’on a intérêt à permettre à un plus grand nombre de personnes de se déplacer autrement en ville qu’en voiture. Il faut aider et encourager ces initiatives», a indiqué M. Julien.

Attente depuis 2011

Les nouveaux règlements seront basés sur les recommandations reçues par la Commission sur le transport et les travaux publics en… 2011.

Selon la présidente de Vélo-Québec, qui a travaillé sur ces recommandations il y a trois ans, cette réglementation était attendue depuis longtemps.

«Honnêtement, j’attends juste qu’on passe le mot d’ordre. Il me semble que c’était clair il y a quelques années, je ne comprends pas pourquoi la réglementation n’est pas déjà passée», a soupiré Suzanne Lareau.

Aref Salem ne pouvait non plus expliquer la lenteur de l’ancienne administration. «Les recommandations ont été déposées en 2011. Ensuite on a attendu en 2012 et 2013… finalement, on va prendre les choses en main et régler le dossier», a expliqué l’élu.

Pas de scooters

L’élément le plus important de ces nouveaux règlements serait l’interdiction formelle aux scooters électriques d’utiliser les pistes cyclables, croit Mme Lareau.

«Les vélos et les AMM cohabitent déjà très bien dans les pistes cyclables, mais on est très contents de savoir qu’on interdit finalement les scooters. Que le scooter soit électrique ou à essence, il n’a pas sa place sur la piste», a martelé la présidente de Vélo-Québec.

Ce qui est permis présentement (dans les neuf anciens arrondissements de Montréal):

- Vélos

- Patins à roues alignées

Ce qui sera permis (À travers l’île) :

- Vélos (réguliers et électriques)

- Patins à roues alignées

- Aides à la mobilité motorisés (Fauteuils roulants électriques, triporteurs, etc.)

Ce qui restera interdit :

- Planches à roulettes

- Scooters électriques

- Piétons

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.