/finance/news
Navigation
Consommation

Baisse des faillites au Québec

carte bancaire credit paiement
Photo Fotolia On ne peut pas négliger la surconsommation et l’accès facile au crédit, des tendances beaucoup plus lourdes qui sont là pour rester.

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de faillites au Québec a reculé de 5,7% en mai dernier par rapport à la même période un an plus tôt.

Il ne faut toutefois pas se réjouir trop vite, puisqu’on constate que le nombre de consommateurs qui ont conclu une entente avec leurs créanciers était en hausse de 8,6%.

«Ça vient confirmer cette tendance amorcée il y a environ trois ans», a commenté Éric Lebel, associé en redressement et insolvabilité chez Raymond Chabot Grant Thornton.

«Depuis les modifications de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité, en 2009, les délais de libération d’une faillite se rapprochent des termes de propositions des créanciers, qui varient entre 36 et 60 mois, a expliqué M. Label. Cette option devient donc beaucoup plus intéressante qu’avant.»

Le nombre total de dossiers d’insolvabilité est resté relativement stable, en légère baisse de 0,6%, pour atteindre 3921 en mai. Il est difficile d’analyser ces données à court terme, mais il est assurément trop tôt pour affirmer que la situation financière des ménages s’améliore.

«Ces données sont influencées par plusieurs facteurs, qui peuvent faire exploser le coût de la vie: fermetures d’entreprises, maladie, divorces et séparations», a poursuivi Éric Lebel. Mais on ne peut pas négliger la surconsommation et l’accès facile au crédit. Des tendances beaucoup plus lourdes, moins volatiles et, malheureusement, qui sont là pour rester.»

Selon ses observations, les consommateurs cumulent plusieurs mauvaises habitudes de crédit qui les rendent extrêmement vulnérables à des changements qui pourraient affecter leurs revenus. «Acheter maintenant et payer plus tard, c’est toujours risqué. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Il faut aussi utiliser les bons outils pour financer un achat. Acheter une voiture grâce à sa marge de crédit, c’est une grave erreur. Il faut un prêt à long terme, pour un bien utilisé à long terme», donne-t-il en exemple.

Au Canada, le nombre total de dossiers d’insolvabilité déposés en mai 2014 a reculé de 3,7% par rapport à mai 2013. Le nombre de faillites a enregistré une baisse encore plus marquée, de 6,6%, et le nombre de propositions a connu une légère augmentation de 0,5%.

Le champion des faillites d'entreprises

Le Québec demeure le champion des faillites d’entreprises avec la moitié de toutes les cessions répertoriées au Canada. Au total, 198 entreprises d’ici ont connu des problèmes financiers, en mai seulement.

Le portrait est plus réjouissant pour l’ensemble du pays, alors que le total des dossiers d’insolvabilité a connu une baisse de 4,9% entre mai 2013 et mai 2014. Le nombre de faillites a chuté de 4,5% et les propositions de 5,8% pendant cette même période.

Commentaires