/news/currentevents
Navigation
Eugénie Bouchard

Une championne au cœur d’or

Eugenie Bouchard a accordé un prêt de 500 000 $ à sa mère pour payer une dette sur la maison familiale

Coup d'oeil sur cet article

La championne québécoise de tennis Eugenie Bouchard vient de prêter pas moins de 1/2 M $ à sa mère qui doit ce même montant à son père pour sa part de la maison familiale.

La championne québécoise de tennis Eugenie Bouchard vient de prêter pas moins de 1/2 M $ à sa mère qui doit ce même montant à son père pour sa part de la maison familiale.

Nouvelle chouchoute des Québécois, la star du tennis féminin goûte nouvellement aux joies des millions qui viennent avec la victoire, elle qui est dorénavant classée 7e raquette au monde.

Tout juste âgée de 20 ans, Bouchard a réussi l’exploit à se rendre en finale du célèbre tournoi Wimbledon il y a quelques semaines d’où elle est revenue avec un chèque de près de 1,5 M$.

Et voilà que celle qui sera de la Coupe Rogers qui s’ouvre aujourd’hui à Montréal a récemment accordé un prêt de 500 000 $ sous forme d’une ligne de crédit à sa mère, Julie Leclair, indiquent des documents notariés dont Le Journal a obtenu copie. Ceux-ci ont été signés en plein tournoi Roland-Garros en juin dernier.

Or, selon une hypothèque légale datée d’il y a quelques jours, Mme Leclair doit sensiblement le même montant, soit 510 000 $, au père d’Eugenie Bouchard pour sa part de la maison de Westmount.

Mme Leclair accompagne sa fille à travers le monde dans ses tournois tout au long de l’année, contribuant à la gestion de sa carrière.

Pas la première fois.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle situation survient.

Dans les années 2000, les parents de Bouchard éprouvaient d’importants soucis financiers, a-t-on appris.

N’empêche que la famille tenait à tout prix à préserver les apparences, selon nos informations. Les enfants étaient envoyés à l’école privée et on ne reculait devant aucune dépense pour aider la jeune et talentueuse athlète à faire carrière dans le tennis. Pas même à installer une partie de la famille dans un condo en Floride où Bouchard s’entraînait alors.

Par la suite, la jeune femme s’est mise à gagner un peu d’argent grâce au tennis, en commandites notamment.

Si bien qu’entre 2009 et 2012, quelque 130 000 $ ont été retirés du compte bancaire de l’athlète — alors mineure — par ses parents afin de payer des comptes en souffrance, selon nos informations.

Carrière coûteuse

La joueuse de tennis n’a jamais réclamé ce montant par la suite, bien consciente que ses parents ont investi temps et argent dans sa carrière avec des entraîneurs privés, des camps, de l’équipement, des voyages, etc., selon les informations du Journal.

Joint par téléphone hier, Michel Bouchard, le père de la joueuse n’a pas souhaité commenter le prêt de sa fille à sa mère, se contentant de souligner qu’il s’agissait là d’informations à caractère très personnel.

Il a été impossible de joindre hier tant Mme Leclair que l’agent d’Eugenie Bouchard.

 
Commentaires