/sports/fighting
Navigation
Boxe

«Adonis Stevenson a-t-il peur de moi?» - Jean Pascal

Le boxeur veut croiser le fer avec le champion WBC et The Ring

SPO-STEVENSON-CLOUD
Photo d'Archives Jean Pascal aimerait affronter Adonis Stevenson, le champion WBC et The Ring.

Coup d'oeil sur cet article

Quelques heures après l’annonce de l’entente conclue entre Bernard Hopkins et Sergey Kovalev, Jean Pascal et son conseiller Greg Leon ont décidé de battre le fer tant qu’il est chaud.

Ils souhaitent mettre sur pied un combat entre Pascal et Adonis Stevenson au mois d’octobre devant les caméras de Showtime.

«On sait que la date du 18 octobre était réservée pour le combat Hopkins-Stevenson sur ce réseau, a expliqué Leon lorsqu’il a contacté Le Journal.

«On pourrait prendre cette soirée pour présenter un affrontement entre mon protégé et Stevenson. Pour ce qui est du lieu du choc, ça pourrait être n’importe où au Québec.»

L’homme d’affaires affirme que les dirigeants de Showtime ont un intérêt marqué pour ce possible duel qui marquerait l’histoire de la boxe canadienne.

«La question qui demeure est: après avoir évité Kovalev, est-ce qu’il fera la même chose avec Jean Pascal?» a demandé Leon.

«La balle est maintenant dans leur camp.»

Pascal, lui, salive déjà à l’idée d’affronter un adversaire qu’il connaît depuis les rangs amateurs.

«Quand Stevenson donne l’identité de certains de ses opposants potentiels, il ne mentionne jamais mon nom. Est-ce qu’il aurait peur de moi?» s’est-il demandé.

Un combat très payant

Si le combat Pascal-Stevenson se concrétise, les deux pugilistes pourraient toucher jusqu’à 3 millions $ chacun, selon Leon.

Avant de voir les deux hommes monter sur le même ring, ils doivent s’entendre. Mais ça pourrait prendre un certain temps avec les derniers événements entre Pascal et GYM-InterBox.

«On veut signer une entente qui soit équitable pour les deux boxeurs et qui soit basée sur des données actuelles, a souligné Leon. J’estime que Jean a une meilleure valeur que Stevenson, à l’heure actuelle.»

Certaines informations ont émané vendredi selon lesquelles le clan Pascal exigerait 50% de la bourse. GYM et Stevenson souhaiteraient plutôt lui offrir 30% de la somme totale.

«En dessous de 50-50, ce serait une insulte à mes yeux et ce ne serait pas réaliste», a rétorqué Leon.

Hopkins-Kovalev : pas une surprise

Jean Pascal n’est pas tombé en bas de sa chaise quand il a appris que Bernard Hopkins avait conclu une entente en quelques heures pour affronter Sergey Kovalev.

«Ce scénario était prévisible, a souligné le pugiliste. Hopkins n’a jamais aimé se mesurer à des gauchers et, en plus, Stevenson a une bonne force de frappe.

«Il n’a pas peur d’Adonis, mais Kovalev, c’est un combat plus facile pour lui. Je lui prédis un triomphe assez facile et il va jouer avec son adversaire. Il ne faut pas oublier non plus que Kovalev n’a encore battu personne de haut calibre et qu’il est encore un jeune champion.»

Le 27 septembre ? Une farce !

Leon et Pascal croient que l’affrontement du champion du monde du 27 septembre ne tient pas debout.

«C’est une farce! s’est exclamé Leon. Il serait temps qu’il arrête d’affronter des adversaires de calibre moyen. Je crois que les amateurs ont assez vu de Tony Bellew.»

«Adonis mentionne qu’il aimerait affronter l’Allemand Jurgen Braehmer, a ajouté Pascal. Est-ce qu’il pense qu’il pourra sortir de son pays alors qu’il a un dossier criminel? Ce n’est pas logique.»

Jean Pascal Promotions sera encore associé à Lou DiBella Entertainment pour la présentation d’un gala qui se déroulera la semaine prochaine au Nevada. Le protégé du Québécois, Joel Diaz jr, sera en action lors de cette soirée.

Commentaires