/news/currentevents
Navigation
Laval

Des policiers de Laval jouent dans la boue avec leur voiture de service

Coup d'oeil sur cet article

Un citoyen a mis en ligne une vidéo montrant des policiers de Laval qui s’amusent à couvrir de boue leurs auto-patrouilles en guise de moyen de pression, selon toute vraisemblance.

Au loin, on voit d’abord une voiture de police garée au milieu d’un terrain boueux où se trouvent de la machinerie et du matériel de construction.

Deux autres auto-patrouilles s’élancent alors à vive allure. Elles passent tout près de celle qui est garée. Elles aspergent l’auto-patrouille d’une pluie de boue. La boue gicle si haut que même les toits des voitures en sont éclaboussés.

Au final, toutes trois sortent bien sales de leur petite virée. Un spectacle qui sidère Charles Ledoux, qui filme la scène pour ensuite dénoncer le tout sur Facebook.

La vidéo a été mise en ligne vendredi dernier et partagée des milliers de fois depuis. Ce citoyen explique sur le réseau social avoir été témoin pour la troisième fois de ce petit manège des policiers depuis qu’il était arrivé à son travail à 6 h ce jour-là.

Il ajoute qu’il s’agit bel et bien de policiers lavalois qui manifestent leur mécontentement dans le cadre des moyens de pression pour dénoncer le projet de loi sur les régimes de retraite.

Limite de vitesse

L’auteur de la vidéo ne manque pas de souligner au passage que la limite de vitesse sur le chantier est de 10 km/h en raison «du grand risque que comporte le site».

Une limite de vitesse que semblent dépasser les policiers qui sont de plus «sur du temps que nos taxes vous payent pour salir vos auto-patrouilles que nous allons payer pour laver», décrit M. Ledoux.

Les autorités n’ont pu confirmer les détails entourant cette histoire qui a été portée à leur attention hier par Le Journal. Elles ont toutefois déclenché une enquête sur la question (voir autre article).

Régimes de retraite

Contestant le projet de loi 3 sur les régimes de retraite du gouvernement, les policiers, partout dans la province, multiplient les moyens de pression depuis quelques semaines déjà. La semaine dernière, des voitures de police de Montréal ont aussi fait les manchettes en raison de leur sale état.

 

Nos lecteurs réagissent
J’avoue ne pas saisir la démarche de ces policiers... Ils se sont dit quoi? Hey, on va s’enduire de boue et on va donner raison à ceux qui nous traitent de cochons... Le citoyen va encore moins nous respecter et dévaluer notre travail, voire nous mépriser... Mais en quoi cela va aider leur cause? Dire qu’ils se sont informellement consultés et que cela a fait consensus... Éclairez-moi quelqu’un. Elle est où la stratégie?
Servir et protéger en action!
Le syndicalisme rend l’homme semblable à la bête.
En plus, ils sont payés pour faire ça plutôt que de patrouiller et veiller à la sécurité de la population...
Une belle façon de se rendre sympathique auprès de la population...
Apparemment, Sainte-Perpétue n’a pas le monopole des courses dans la boue des cochons graissés!!!
On n’appelle pas cela du vandalisme et méfait sur un bien public?
Encore une fois, la police se croit au-dessus des lois.
Aucun respect pour les lois, les règlements, le bien public et ultimement leur employeur, les citoyens. On peut-tu être fier de nos policiers? Protéger et servir (leur convention collective).
Ne pas oublier qu’ils ont, fort probablement, sali leurs voitures sur leurs heures de travail, ce sont donc des voleurs de temps également.
Sur le même sujet
Commentaires