/news/currentevents
Navigation
Accompagnée de son chien

Stéphanie Beaudoin est accusée d’avoir commis 40 vols avec un adolescent et un petit chien

Coup d'oeil sur cet article

La SQ a arrêté mardi une jeune femme qui aurait commis une quarantaine de vols accompagnée d’un adolescent de 13 ans et d’un petit chien blanc.

La police croit que la jeune femme se serait introduite dans des résidences inhabitées du Centre-du-Québec au cours des deux derniers mois, pour y dérober argent, bijoux, télévisions et même des armes à feu.

Mardi après-midi, près de la fromagerie Victoria à Victoriaville, les forces de l’ordre ont arrêté la principale suspecte, Stéphanie Beaudoin, une jeune femme de 21 ans. Elle aurait commis son dernier méfait peu avant l’arrestation.

Elle aurait eu pour complice un adolescent de 13 ans. Un petit chien blanc, probablement un Shih Tzu ou un mélangé, vient compléter cet improbable trio.

Perquisitions

La prétendue voleuse aurait opéré dans les MRC de L’Érable et Arthabaska. Durant les mois de juin et juillet, elle se serait introduite dans des résidences inhabitées, souvent par la porte arrière ou encore par les fenêtres du sous-sol.

Quatre perquisitions ont été menées par la SQ dans la nuit du mardi au mercredi pour retracer le matériel volé.

Selon les informations de la SQ, l’adolescent n’aurait été impliqué que dans quelques vols.

Stéphanie Beaudoin a comparu hier après-midi au palais de justice de Victoriaville. La Couronne s’est opposée à la remise en liberté de la jeune femme. Elle devra revenir en cour demain après-midi.

Son complice devait lui comparaître devant la Chambre de la jeunesse.

«Il semble que la dame utilisait son petit chien pour s’introduire par effraction, mais on ne sait pas exactement comment. C’était peut-être pour faire diversion», avance le sergent Hugo Fournier, porte-parole de la SQ.

Pas discrète

La discrétion n’était tout de même pas le point fort de Mme Beaudoin. Elle se déplaçait accompagnée de son petit chien blanc dans un Mitsubishi Lancer blanc assorti de roues roses.

C’est ce qui a permis à des citoyens de Victoriaville de repérer la jeune femme et de la signaler à la SQ.

Les forces de l’ordre se sont en revanche montrées plus furtives. Ni les clients ni les employés de la fromagerie Victoria n’ont remarqué quoi que ce soit durant l’arrestation.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.